Tech

Puces NFC : la révolution des objets connectés se passe aussi en France

ActualitéClassé sous :Tech , micropuce RFID , NFC

Il y a un peu plus d'une semaine à Marseille, le Centre National du RFID faisait le point sur l'intégration et l'évolution de cette technologie sans fil pour les objets connectés dans la vie quotidienne. L'occasion de découvrir quatre utilisations originales, concrètes et fonctionnelles de sa cousine, le NFC.

Si les craintes liées à la protection des données personnelles font partie des principaux freins du développement du NFC, ces puces peuvent paradoxalement renforcer la sécurité dans certains domaines. C’est notamment le cas des produits de luxe et plus précisément les grands crus de vin. En dotant les capsules de scellés enfermant une puce NFC, la start-up française Qual'ID Solutions permet à l'utilisateur de les authentifier pour éviter les contrefaçons. @ Qualid'ID Solutions

Dernièrement de nombreux acteurs des technologies RFID et NFC s'étaient réunis à Marseille sous l'égide du Centre National de la RFID (CNRFID). Cette organisation française profitait de l'occasion pour annoncer qu'elle est désormais l'autorité européenne de référence sur cette technologie de puces et tags sans fil. Elle a également obtenu l'aval de la Cnil pour labelliser les processus des industriels en matière de protection des données personnelles.

Si cette rencontre était principalement axée sur l'univers de l'utilisation de ces puces par les industriels et notamment dans la gestion des stocks, Futura-Sciences y a déniché quelques véritables nouveautés déjà fonctionnelles. Elles marquent les prémices de l'Internet des objets. Voici celles qui nous ont le plus marqués.

Protéger les grands crus de la contrefaçon

Il faut savoir que 20 % des bouteilles de vin au monde sont des contrefaçons. Pour permettre d'authentifier un vin de prestige, Qual'ID Solutions, une start-up basée dans le bordelais, propose aux grandes maisons d'ajouter une puce NFC passive sur le goulot de leurs bouteilles de grands crus. Grâce à un smartphone et cette puce sécurisée, la société assure la traçabilité des bouteilles de l'exploitant à l'utilisateur final. Ce dernier, qui est bien souvent un amateur confirmé, peut alors s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une contrefaçon en approchant son smartphone et même obtenir des informations sur les mets pouvant accompagner le vin. Adapté au vignoble, ce procédé peut également être utilisé pour protéger de la contrefaçon des accessoires de luxe (sac à main de marques, vêtements...). Qual'ID n'est pas tout seul sur le marché, d'autres start-ups françaises proposent ce type de service. C'est notamment le cas de Tag&Play.

Des pictogrammes permettent à l’usager de déclencher une action lorsqu’il approche son smartphone pourvu d’une puce NFC. Ainsi, un tag SOS permettra d’appeler les secours automatiquement avec la géolocalisation de l’endroit. Sur le mobile, les informations peuvent s’afficher dans la langue de l’utilisateur. Ces puces sont totalement passives et ne nécessitent pas d’alimentation électrique puisque c’est le smartphone qui se charge de tout. @ Blocparc

Du mobilier urbain connecté

Espaces de repos, esplanades publiques, bancs et surfaces bétonnées, tous ces mobiliers urbains dans les villes ou les institutions pourraient devenir connectés à l'avenir. C'est en tout cas ce que propose la société française Blocparc. Des pictogrammes gravés sur le béton permettent de renvoyer l'utilisateur d'un smartphone équipé d'une puce NFC vers des informations pratiques, historiques, se localiser, ou encore appeler très rapidement des secours. Les puces NFC des mobiliers urbains sont coulées directement dans le béton. Elles permettent de délivrer l'information que la collectivité locale ou l'organisation souhaite.

Le billet d’avion dématérialisé

Chez Air France, depuis le mois de juin, 300 voyageurs d'affaires testent un nouveau service d'enregistrement pour leurs vols. Ils utilisent leurs smartphones dotés d'une puce NFC pour embarquer après un enregistrement en ligne. Ils n'ont qu'à effleurer une borne avec leur téléphone NFC pour que l'embarquement soit validé. Pas besoin de billet donc, ni de lancer une application ou rechercher un code QR parmi les fichiers du mobile. Le système fonctionne instantanément, et cela même si le smartphone est éteint ou déchargé.

Jusqu’à maintenant, la technologie NFC permettait de télécharger de l’info et d’interagir avec une puce NFC statique. Désormais, lorsque vous rapprochez votre téléphone NFC d’un écran diffusant, par exemple, un clip publicitaire, le smartphone interagit avec le contenu du film. Il peut s’agir d’un objet, du logo de la marque, d’un coupon, etc. © Sylvain Biget

Le clip publicitaire interactif

Imaginez une publicité diffusée sur un téléviseur. À l'écran, la paire de lunettes d'un comédien vous plaît. Il suffit d'approcher votre smartphone NFC du visage de cette personne pour qu'il affiche les références de la marque et éventuellement ses promotions. C'est ce que propose la société marseillaise Think&Go. La TV intègre une interface NFC dynamique qui se reprogramme en fonction des contenus : film pub, animation, etc. La technologie se destine avant tout aux commerces. Elle est d'ailleurs déjà déployée dans certains d'entre eux pour permettre, par exemple, d'obtenir des réductions à partir d'une carte de fidélité intégrant une puce NFC.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi