Les fabricants, comme Samsung ou Huawei, utilisent pour l'instant des dalles en polymères moins résistantes. © Huawei

Tech

Bientôt, du verre pliable pour les smartphones

ActualitéClassé sous :smartphone , dalles , écran tactile

Plus résistant aux rayures et à l'usage traditionnel que les polymères actuellement utilisés dans les dalles des écrans pliables, le Gorilla Glass pourrait débarquer sur les smartphones pliables d'ici deux ans.

Les nouveaux smartphones pliables arrivent, mais il leur manquerait encore un élément pour être viables auprès du grand public : un écran en verre. Les écrans plastique actuels poseraient problème, ce qui explique en partie pourquoi les constructeurs les ont présentés derrière des vitrines. Selon John Bayne, directeur général de Corning, interviewé par nos collègues de Wired, l'entreprise travaille actuellement sur une nouvelle version de son Gorilla Glass qui serait flexible.

Les modèles actuels présentés au salon MCW 2019 (Mobile World Congress), comme le Samsung Galaxy Fold ou le Huawei Mate X, utilisent un écran à base de polymères et non à base de verre. Ces matériaux plastique sont certes plus élastiques et plus faciles à plier, mais ils sont beaucoup moins résistants à la longue. Ils sont beaucoup plus vulnérables aux rayures. Cela risque de poser problème, entre autres, au Huawei Mate X dont l'écran se trouve à l'extérieur, et au Galaxy Fold qui sera plutôt susceptible de développer un pli permanent au milieu de l'écran au bout de 10.000 utilisations.

Un verre ultrafin et pliable

Ce nouveau Gorilla Glass peut être plié avec un rayon de 5 millimètres jusqu'à 200.000 fois © Corning

L'intérêt du Gorilla Glass est donc d'apporter la solidité, mais également une meilleure résistance au pli sur le long terme. L'entreprise compte y associer son savoir-faire détenu sur un autre de ses produits, le Willow Glass, un verre pliable qui, malheureusement pour l'instant, est incompatible : un procédé à base de sodium endommagerait les transistors sous l'écran.

Le nouveau Gorilla Glass mesure seulement 0,1 millimètre d'épaisseur et parvient à réaliser un pli de 5 millimètres de rayon, ce qui est impressionnant pour du verre, mais signifie tout de même un appareil d'au moins un centimètre d'épaisseur avec l'écran sur l'extérieur... Sur le prototype actuel, Corning s'emploie à trouver l'équilibre entre flexibilité et résistance aux rayures. John Bayne prévoit cependant un produit finalisé et prêt à temps pour l'adoption grand public des smartphones pliables, sans doute d'ici deux ou trois ans.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi