À quoi ressemblera le luxe électrique ? La réponse avec la Vision EQS. © Mercedes

Tech

Avec la Vision EQS, Mercedes veut faire trembler Tesla

ActualitéClassé sous :Salon de Francfort , Mercedes EQ , voiture

D'ici deux ans, le géant allemand veut concurrencer Tesla sur le marché des berlines de luxe électriques, et la Vision EQS donne carrément l'impression d'être au volant d'un yacht.

Ce n'est encore qu'un concept mais la Mercedes Vision EQS en a mis plein les yeux au salon de Francfort. Derrière ce nom se cache un superbe coupé électrique signé Mercedes. Plus exactement, « Vision EQS » est considéré par le constructeur allemand comme une plateforme évolutive et modulaire qui pourrait être implémentée sur des modèles différents. Là, c'est un modèle « S » qui reprend la classification des gammes à moteurs thermiques.

À Francfort, il s'agit donc d'une grande berline de luxe avec des moteurs électriques à l'avant et à l'arrière pour une puissance totale de 350 kW, soit environ 475 ch, pour un couple d'environ 760 Nm. Mercedes annonce ainsi une accélération de zéro jusqu'à 100 km/h en moins de 4,5 secondes pour une vitesse maximale dépassant les 200 km/h. Côté autonomie, elle serait de 700 kilomètres en cycle WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures). Pour ce qui est de la recharge, Mercedes annonce que 20 minutes suffisent pour restaurer 80 % d'autonomie.

Des phares intelligents

Extérieurement, le design est somptueux, augurant clairement des voitures de demain. On retiendra les vitres teintées, la calandre composée de 188 LED, les 229 étoiles lumineuses à l'arrière ou encore les phares « Digital Light » qui permettent de disposer de feux de route en qualité HD avec une résolution de plus de deux millions de pixels.

À l'intérieur, même qualité et même luxe avec l'impression d'être carrément à la barre d'un yacht, et on pourra même lâcher les commandes puisque, sur les trajets longs, Mercedes promet un mode de conduite autonome de niveau 3. Le tout avec la promesse de matériaux dits « durables » dont certains sont issus de déchets de plastique recyclés. Pour la disponibilité, il faudra être patient puisque les premiers modèles devraient être produits en 2021.

Légende de l'imageL'érable ondé utilisé pour les boiseries est issu de forêts durables. © Mercedes
Avec les phares Digital Light, des symboles peuvent être projetés sur la surface de la route. © Mercedes
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi