Tech

Robogames, les JO des robots, ont commencé

ActualitéClassé sous :robotique , Robogames , JO des robots

Kung-fu, sumo, hockey et bien d'autres sports sont au programme des joutes robotiques Robogames, qui se tiennent jusqu'à dimanche à San Mateo, en Californie.

Les robots en sont aux JO... © Sam Coniglio

Créée en 2004, « Robolympics », une compétition de robots plus ou moins autonomes ou télécommandés, ouverte à tous, a connu un succès énorme. Aujourd'hui rebaptisée Robogames, elle vient de s'ouvrir à San Mateo, en Californie et attire surtout des équipes d'étudiants qui ont travaillé pendant une bonne année pour mettre au point leur champion.

Joli mélange, les 50 compétitions prévues s'inspirent autant du sport que des exercices classiques de robotique. Il faudra par exemple suivre une ligne noire brisée dans le temps le plus court possible dans le tournoi Lego Line Fellows. Ailleurs, des anthropoïdes se battront en suivant les règles du kung-fu. Plusieurs compétitions de sumo réuniront les sportifs, autonomes ou radiocommandés, dans plusieurs catégories : 25 grammes, 100 grammes, 500 grammes, 1 kilogramme et 3 kilogrammes. D'autres tenteront une course d'escalier ou un sprint à pattes de 3 minutes, sans contraintes de poids ni de nombre de jambes. En revanche, il n'y a pas de course en labyrinthe.


Ce n’est pas évident au premier abord mais cette danse frénétique d’engins à roulettes est une compétition de sumo. © Robonable1/YouTube

Les robots font leurs courses

Il y aura aussi des jeux de guerres avec des tirs à munitions libres (paint-ball, balles de ping-pong...) et une sorte de combat de rues où des anthropoïdes télécommandés évoluent dans une ville miniature. On jouera aussi au hockey (avec des engins à roues commandés à distance) et des humanoïdes autonomes devront porter un panier vide, aller le faire emplir sans tomber et revenir au point de départ.

Des photos et des vidéos montrent tout cela sur le site de Robogames, qui sera mis à jour tout le long du weekend. À coup sûr, les meilleurs films se retrouveront sur YouTube, pour inspirer les roboticiens tentés par la compétition. Il semble d'ailleurs qu'aucune équipe française ne soit en lice. Qui relèvera le gant pour le tournoi 2012 ?

Cela vous intéressera aussi