Le 6 avril 1992, Microsoft lançait Windows 3.1, la première version de son système d’exploitation dotée d'une interface graphique couleur à être vendue à grande échelle avec les nouveaux ordinateurs. Un retour en images qui réveillera quelques (bons ?) souvenirs chez certains…
Cela vous intéressera aussi

Si vous avez cliqué sur le titre de cet article, c'est que le nom de Windows 3.1 vous parle. Peut-être vous revoyez-vous devant l'écran CRTCRT bombé de votre ordinateur (un Compaq Presario ?) en train de cliquer sur l'icôneicône de votre modemmodem RTC pour lancer votre connexion InternetInternet via un modem Olitec 56000 ? C'est à cette époque, en avril 1992, que Microsoft lança Windows 3.1. L'OS marqua le début de l'informatique grand public en étant le premier produit Windows à être commercialisé avec des ordinateursordinateurs neufs. Ce système d'exploitationsystème d'exploitation dont l'allure nous semble aujourd'hui si désuète a introduit plusieurs nouveautés qui sont encore d'actualité 25 ans plus tard. 

La naissance du Registre Windows

C'est Windows 3.1 qui a introduit la fameuse base de registre qui a fini par prendre le nom de Registre Windows. Cette base de donnéesbase de données contient toutes les informations relatives à la configuration de l'OS et des logicielslogiciels installés et désinstallés. Au fil de la vie d'un PCPC, ce registre devient en général un joyeux foutoir responsable de ralentissements et de plantage. Malgré tout, il a traversé toutes les versions de Windows jusqu'à aujourd'hui.

Le fameux registre Windows. © Microsoft

Le fameux registre Windows. © Microsoft 

Le gestionnaire de fichiers et le glisser-déposer

C'est avec Windows 3.1 qu'est arrivé le gestionnaire de fichiers grâce auquel on pouvait parcourir les fichiers présents sur le disque durdisque dur de façon visuelle avec des icônes organisées en arborescence. Autre nouveauté, la copie des fichiers et des dossiers pouvait se faire par glisser-déposer.

Apparition de l'arborescence. © Microsoft

Apparition de l'arborescence. © Microsoft 

Le gestionnaire de programmes vient mettre de l’ordre

Le gestionnaire de programmes inauguré par Windows 3.1 est en quelque sorte l'ancêtre de l'Explorateur Windows. C'est avec lui que l'on pouvait regrouper les icônes des logiciels installés sur l'ordinateur afin de créer une organisation personnalisée. Avec Windows 95, le gestionnaire de programmes et le gestionnaire de fichiers furent réunis au sein de l'Explorateur Windows tel que nous l'utilisons aujourd'hui encore.

L'ancêtre de l'explorateur Windows. © Microsoft

L'ancêtre de l'explorateur Windows. © Microsoft 

Ah les parties de Démineur et de Solitaire…

Certains se rappelleront sûrement de leurs parties de Solitaire et de Démineur à la maison ou au bureau ! Si le Solitaire existait déjà sous Windows 3.0, le Démineur est arrivé avec 3.1.

Combien d'heures passées à jouer au Démineur ou au Solitaire ? © Microsoft

Combien d'heures passées à jouer au Démineur ou au Solitaire ? © Microsoft 

Les premiers économiseurs d’écran intégrés

Windows 3.1 est le premier OS de Microsoft à intégrer des économiseurs d'écran. Quatre exactement : l'écran blanc, les fenêtresfenêtres Windows volantes, une phrase défilante de votre choix ou la simulation étoileétoile. Personnellement, nous étions fans de la phrase défilante !

Premiers économiseurs d'écrans. © Microsoft

Premiers économiseurs d'écrans. © Microsoft

Les polices True Type

C'est l'une des innovations ergonomiques les plus importantes apportées par Windows 3.1. Le format True Type sous-tend la plupart des polices de caractères utilisées par les systèmes d'exploitation Windows et Mac. Pour la première fois, les contours des polices pouvaient arborer des lignes et des courbes lisses et être agrandies ou rétrécies à loisir. À l'origine, True Type fut développé par Apple qui en accorda une licence à Microsoft afin de contrer l'hégémonie d'Adobe dans ce domaine. Windows 3.1 disposait de 15 polices True Type parmi lesquels les plus populaires Arial, Courier, System et Times New Roman.

Arrivée des polices True Type. © Microsoft

Arrivée des polices True Type. © Microsoft