Microsoft vient d'expliquer qu’il sera bientôt impossible de désinstaller Edge dans sa nouvelle version « Chromium ». Son aîné Edge va, quant à lui, être remisé à partir de mars prochain. En parallèle, la firme explique également qu’il va falloir songer à abandonner Internet Explorer 11 d'ici un an.

Cela vous intéressera aussi

L'arrivée du nouveau Edge basé sur Chromium, c'est-à-dire le même moteur de rendumoteur de rendu que celui de Google Chrome, vient changer la donne sur le marché des navigateurs. Intégré à Windows 10Windows 10, le navigateur est désormais armé pour avantageusement remplacer n'importe quel ténor du marché avec sa compatibilité et sa boutique d'extensions de GoogleGoogle ainsi que ses fonctions inédites. Mais, comme toujours, plutôt que de laisser les utilisateurs adopter son navigateur avec douceur, MicrosoftMicrosoft tente de l'imposer de force.

La firme vient en effet d’annoncer qu'il ne sera désormais plus possible de désinstaller Microsoft Edge. C'est une façon de rendre rédhibitoire son utilisation pour les personnes qui se posaient la question de l'exploiter au quotidien. Cela rappelle également les condamnations pour abus de position dominante dans les années 2000, pour cette même stratégie.

Pour le moment, Futura a pu constater que la désinstallation est toujours possible à partir des Paramètres de Windows 10. Mais, dans l'avenir, il faudra obligatoirement passer par l'invite de commandes et saisir une ligne de commande, ce qui n'est pas à la portée de tous.

La fin de l’ancien Edge pour mars 2021

La firme n'en est pas à son premier coup d'essai. À la fin des années 90, avec Internet Explorer, Microsoft avait réalisé un hold-up en imbriquant son navigateur à Windows 98. Le géant de l’informatique avait alors fait beaucoup de mal à la concurrence déjà bien installée et avait contribué à la déchéance de Netscape. Aujourd'hui, Google Chrome domine avec Firefox et Internet Explorer est de plus en plus abandonné, notamment en raison de ses failles de sécurité. Le navigateur n'est encore guère utilisé que par des entreprises ayant taillé sur mesure des applicationsapplications spécifiques à leurs métiers.

Et justement, comme autre annonce, Microsoft explique à ses clients utilisant Microsoft 365, c'est-à-dire la suite bureautique Office, et ses services cloud associés, qu'il va mettre fin à la carrière de la dernière version d'Internet Explorer. La prise en charge d'Internet Explorer 11 s'arrêtera donc d'ici août 2021 pour les utilisateurs de Microsoft 365Microsoft 365. Le navigateur restera opérationnel quand même pour les entreprises utilisant des applications métier exclusivement accessibles par lui. IE 11 n'est pas le seul à faire les frais de l'arrivée du nouveau Edge. Son prédécesseur, qui a fait une arrivée discrète avec Windows 10 et dont l'adoption est restée médiocre, va aussi prendre sa retraite dès le mois de mars prochain. Il ne pourra plus bénéficier des mises à jour de sécurité.