Des chercheurs rattachés à l'université de Berne ont en quelque sorte piraté le boîtier Kinect de Microsoft pour réaliser un outil permettant de manipuler les radiographies médicales numérisées.
Cela vous intéressera aussi

Depuis le lancement du Kinect, plusieurs programmeurs se sont illustrés en développant des hacks pour le périphérique de Microsoft. Au début du mois de novembre, un pilote sous LinuxLinux a été mis au point et un concours d'applicationsapplications open source a été lancé dans la foulée. Bon prince, Microsoft a affirmé comprendre l'effervescence autour de son Kinect malgré l'apparition de quelques jeux indésirables.

Ainsi, nous avons vu apparaître un hack permettant de transformer un manche à balai en sabre laserlaser ou encore un hack permettant de jouer à Super Mario Bros. Dans un tout autre registre, des chercheurs de l'institut de médecine légalemédecine légale de l'université de Berne, en Suisse, ont adapté le dispositif sans fil du Kinect pour l'utiliser dans le cadre de l'imagerie médicale.

Sur la page YouTube du projet Virtopsy, les chercheurs expliquent avoir utilisé le pilote ofxKinectlibfreenect et des frameworks ouverts. Ils ont ensuite combiné leur dispositif avec OsiriX Imaging Software, un logiciel librelogiciel libre dédié à l'imagerie médicale. On peut regarder leurs explication (en anglais) dans une vidéo.