Tech

Firefox 4, dernière ligne droite avant le lancement de la version finale (MAJ)

ActualitéClassé sous :informatique , Internet , Firefox

Intégrée dans le navigateur, la fonction Sync permet de retrouver son environnement de navigation (signets, historique, mots de passe, etc.) sur n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone. © Mozilla

(MAJ) La RC1 de Firefox 4 est disponible au téléchargement

Comme nous l'annonçait hier Tristan Nitot, le président de Mozilla Europe, la version quasi-finale de Firefox 4 est en ligne. Une page spéciale a été créée sur le site de Mozilla pour la télécharger. Pour l'instant, seule la version Windows est disponible mais les versions Mac et Linux devraient suivre. Ci-dessous un tour d'horizon des principales nouveautés.

La page spéciale donnant accès à la RC1 de Firefox 4. © Mozilla

Article original paru le 09/03/2011

Mozilla doit mettre en ligne pour test ce soir ou demain une version quasi-finale de Firefox 4, qui contient toutes les innovations du navigateur. Tour d'horizon des principales nouveautés.

Après des mois d'attente, le développement de la nouvelle version majeure du navigateur Firefox touche à sa fin. « Sauf mauvaise surprise de dernière minute, la première version "Release Candidate" (la RC1) devrait être disponible ce soir voire demain en téléchargement sur les serveurs FTP de la fondation Mozilla », nous confie Tristan Nitot, le président de Mozilla Europe.

Cette version « candidate à la version finale » contient toutes les fonctions de Firefox 4 et se transformera en version définitive d'ici la fin du mois si aucun bug majeur n'est découvert.

Le cahier des charges très ambitieux de Firefox 4 semble avoir donné du fil à retordre aux développeurs car il aura fallu douze versions bêta et la correction de plus de 8.000 bugs avant d'en arriver là ! Il faut dire que la liste des nouveautés est impressionnante.

Plus de 8.000 bugs ont été corrigés dans les douze versions bêta qui ont précédé la version dite RC1 pour Release Candidate 1. © Mozilla

Firefox 4 gagne en vélocité

Distancé par Google Chrome en vitesse d'affichage des pages Web, Firefox comble son retard dans ce domaine. Premier vecteur d'amélioration des performances, la présence d'un nouveau compilateur Javascript JIT (Just In Time), baptisé JägerMonke, annoncé beaucoup plus rapide.

La version 4 prend également en charge l'accélération matérielle sous Windows et Mac OS X (mais pas sous Linux), c'est-à-dire qu'elle exploite toute la puissance de la carte graphique de l'ordinateur pour afficher des vidéos ou des animations Flash. Firefox s'appuie ici sur les bibliothèques graphiques DirectX dans Windows et sur OpenGL dans MacOS X. La 3D est également gérée directement dans le navigateur via le plugin WebGL. Mozilla invite les internautes à bien vérifier que les pilotes matériels de leurs cartes graphiques sont à jour pour tirer profit de toutes ces optimisations.

L’accélération matérielle dans Firefox 4 expliquée par Paul Rouget, développeur chez Mozilla. © Paul Rouget/tnitot, YouTube

Des fonctions inédites

Firefox intègre par défaut des fonctions qui étaient disponibles via l'installation d'extensions comme l'outil de synchronisation Sync. Ce dernier sait partager un même environnement de navigation (signets, mots de passe sur les sites, historique, onglets ouverts, etc.) sur plusieurs ordinateurs (le PC du bureau, le PC familial et même un smartphone s'il est équipé de Firefox Mobile). Il synchronise à distance les données de chaque terminal, en chiffrant les échanges pour plus de sécurité.

Un tableau de bord des données privées fait son apparition. Il permet de contrôler toutes les informations collectées par les éditeurs des sites Web visités lors d'une session de navigation. À noter, un nouveau gestionnaire d'extensions permet aussi de trouver et d'installer plus rapidement les extensions. Attention, comme toujours, certaines ne devraient pas être immédiatement compatibles avec la version 4 du navigateur.

Autre point fondamental pour un navigateur : le respect des standards. Firefox 4 va beaucoup plus loin que son prédécesseur dans la prise en charge du HTML 5 qui s'impose peu à peu comme le standard des sites Web de demain. Il gère notamment les HTML5 Web Forms qui permettent de concevoir et de valider des formulaires Web. Il reconnaît aussi par défaut un nombre plus important de formats multimédia comme le codec vidéo open source WebM.

L’outil Panorama facilite considérablement la gestion des onglets ouverts. © Mozilla/Firefoxchannel, YouTube

Une ergonomie améliorée

Enfin, Firefox propose plusieurs améliorations notables de son ergonomie. Quand de nombreux onglets sont ouverts, il suffit de taper les lettres d'un site (« Fut » pour Futura-Sciences par exemple) dans la barre d'adresses et de recherche pour pouvoir basculer directement dans le bon onglet. Plus impressionnant, la nouvelle version du navigateur introduit un outil baptisé Panorama qui change la façon dont on gère et on organise ses onglets. Avec une simple touche ou en cliquant sur l'icône Panorama, on peut prévisualiser les vignettes des onglets ouverts et les regrouper par thématique (pour comparer deux produits, chercher une location, etc.) d'un simple glisser-déposer.

La version 4 de Firefox est une étape majeure pour la fondation Mozilla. Après avoir montré aux internautes qu'il n'y avait pas qu'Internet Explorer, le panda roux a marqué le pas ces derniers mois. Il doit faire face à la montée en puissance du très rapide Google Chrome et au retour d'Internet Explorer dont la version 9 s'annonce très prometteuse. Que le meilleur gagne !

Cela vous intéressera aussi