Tech

HydroBee, pour recharger son mobile avec l’eau du robinet

ActualitéClassé sous :électronique , HydroBee , hydroélectrique

HydroBee est un générateur hydroélectrique miniature qui utilise la force motrice des rivières, des ruisseaux ou de l'eau courante pour charger une batterie portable, à laquelle on peut connecter toutes sortes de terminaux dotés d'une prise USB. Le système pourrait aussi bien servir pour les loisirs en pleine nature que pour des populations vivant dans des zones reculées privées d'électricité. Le projet fait actuellement l'objet d'une campagne de financement sur la plateforme Kickstarter.

HydroBee se compose de deux éléments distincts. Il y a d’abord le module principal de la forme d’une canette de soda dans laquelle se trouvent six piles AA qui sont rechargées à l’aide d’une mini turbine hydraulique intégrée. Cette dernière fonctionne à l’aide du courant d’eau produit par un robinet ou un tuyau d’arrosage auquel on fixe le module. Le second élément est un flotteur dans lequel on place le module pour le recharger en le plaçant à contre-courant dans un cours d’eau. Il est également possible de l’amarrer à l’arrière d’un bateau. © HydroBee

Et s'il suffisait d'un cours d'eau, d'un tuyau d'arrosage ou d'un simple robinet pour alimenter son téléphone mobile, sa tablette, son ordinateur ou d'autres équipements électriques ? Un projet lancé sur Kickstarter espère donner le jour à un appareil nommé HydroBee, qui est en réalité un générateur hydraulique portable. Plongé dans une rivière ou un ruisseau, ou encore branché à un robinet ou un tuyau, il peut alimenter un module de la taille d'une canette de soda qui contient six piles AA rechargeables. Ce module est pourvu d'une prise USB étanche, à laquelle on peut connecter n'importe quel appareil compatible.

HydroBee s'adresserait à la fois aux utilisateurs qui sont amenés à se déplacer pour leurs loisirs ou leur métier dans des zones reculées, mais aussi aux populations de régions où le réseau électrique est absent ou peu fiable. « Il y a environ 700 millions de personnes dans des pays en voie de développement qui vivent sans électricité et qui ont pourtant des téléphones mobiles. Elles dépensent chaque année environ 20 milliards de dollars pour acheter du temps de charge auprès de vendeurs locaux qui utilisent des batteries de voiture », explique Burt Hammer, le cofondateur d'HydroBee. L'idée de ce concept lui est venue en apprenant que les robinets et les toilettes mains libres utilisent des turbines hydrauliques placées dans les tuyaux afin d'alimenter leurs capteurs. Hammer a alors reconverti la petite turbine d'un débitmètre d'eau et constaté qu'il pouvait obtenir une tension de 18 V, suffisante pour charger trois à quatre téléphones mobiles.

Le concept de l’HydroBee a été élaboré à partir d’un débitmètre d’eau qui une fois branché à un robinet était capable de produire une tension de 18 V. Cette technologie a ensuite été incorporée dans le module HydroBee pour recharger six piles AA, qui délivrent ensuite leur énergie à n’importe quel appareil USB auquel elles sont connectées. © HydroBee

Deux scénarios de charge grâce au générateur hydroélectrique

HydroBee se compose de deux parties distinctes qui offrent deux scénarios de charge. Il y a d'abord le module qui contient les piles rechargeables, qui peut être directement branché sur un robinet ou un tuyau d'arrosage. Des adaptateurs seront fournis pour convenir aux différents diamètres existants. Ce module a la forme et les dimensions d'une canette de soda pour une raison bien précise. « Les vendeurs de sodas et de bières distribuent leurs produits partout, même dans les villages les plus reculés. Nous allons collaborer avec l'industrie des boissons pour distribuer HydroBee dans des endroits qui seraient difficiles à atteindre autrement. », peut-on lire sur la page Kickstarter du projet. La seconde partie du système HydroBee est un flotteur nommé Stream Body (38 x 29 x 20 cm pour un poids de 511 g), dans lequel on place le module d'alimentation. Le flotteur est ensuite mis à l'eau et amarré à contre-courant. Il peut aussi être tiré derrière un bateau.

Les six piles rechargeables délivrent conjointement 15.000 mAh. De quoi alimenter divers appareils électroniques ou électriques : smartphone, tablette, PC portable, GPS, éclairage, matériel médical léger, capteur externe, purificateur d'eau, etc. Les piles AA peuvent supporter jusqu'à 500 charges. Une charge complète prend entre deux et quatre heures selon la force du courant disponible. Un débit équivalent à 3,7 litres par minute est suffisant pour recharger les piles. Un courant d'eau circulant à un peu plus de 6 km/h peut recharger les six piles en deux heures, affirment les concepteurs d'HydroBee. La société veut mettre en place un système de collecte des packs de batterie une fois qu'ils seront inutilisables. Le module batterie seul sera vendu au prix de 59 dollars (environ 43 euros) et le kit complet avec le flotteur 98 dollars. La mise sur le marché se fera entre mars et avril 2014. La campagne Kickstarter a récolté un peu plus de 13.000 dollars sur les 48.000 nécessaires. Elle se termine le 10 décembre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi