Trois failles critiques affectent un large panel de processeurs Intel. © vchalup, fotolia
Tech

Des failles dans le Bios mettent en danger les processeurs Intel

ActualitéClassé sous :cybersécurité , processeur , Vulnérabilité critique

Après la découverte de failles critiques, Intel recommande de mettre à jour le Bios de l'ordinateur. La plupart des gammes de processeurs sont concernées et même celles utilisées dans les Tesla Model 3 et d'autres voitures électriques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment l'Autopilot d'une Tesla voit le monde  Le constructeur automobile Tesla vient de publier une vidéo en timelapse qui dévoile le fonctionnement de son système de conduite autonome actuellement en cours de développement et dont la mise en service est prévue pour 2018. 

Intel vient de révéler que trois vulnérabilités affectent un vaste panel de processeurs sur plusieurs générations. L'une d'elles concerne les Tesla Model 3 et d'autres voitures électriques qui exploitent le processeur Intel Atom E3900. Découvertes par la société SentinelOne, deux des failles sont considérées comme graves. Elles pourraient permettre aux pirates d'obtenir des niveaux de privilège plus élevés pour obtenir le contrôle total de l'ordinateur. Dans les deux premiers cas, c'est la gestion des flux dans le firmware du Bios qui pose problème. À partir du moment où l'attaquant peut obtenir un accès physique à l'appareil, il est capable d'augmenter ses privilèges. Peu de détails techniques ont été fournis par le fondeur, mais il est fortement conseillé d'appliquer les mises à jour du Bios éventuellement disponibles.

La Tesla Model 3 affectée

Le souci est que ces mises à jour sont assez rares et que la faille concerne parfois des processeurs anciens, comme les Core de 7e génération qui ont maintenant près de cinq ans. Pour éviter tout problème, il reste possible de créer un mot de passe fort pour bloquer l'accès au Bios.

La troisième vulnérabilité touche les voitures électriques et permettrait également l'élévation des privilèges si elle était exploitée. Cette brèche pourrait alors donner accès à des données chiffrées et sensibles. Là encore, il faut accéder physiquement à l'auto ou à l'ordinateur. Intel a publié une mise à jour du firmware pour atténuer cette faille découverte cette fois par Positive Technologies. Dans le cas de Tesla, c'est précisément le processeur Intel Atom E3900 qui est concerné. Il est également conseillé d'appliquer une mise à jour du Bios. Pour les voitures, cette opération ne peut être réalisée que par la marque.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !