Passionné par les chevaux et désireux d'aider les autres ? Découvre le métier d'équithérapeute et apporte un soutien moral et psychique à tes patients grâce à des chevaux. Enfant, adolescent, adulte, tes patients peuvent être variés avec des profils très différents. Un seul objectif, les apaiser et leur apporter une sensation de mieux-être.
 

Aussi appelé hippothérapeute, l'équithérapeute est un professionnel qualifié apportant une aide psychique à ses patients via l'aide d'un cheval. Il intervient auprès de patients atteints de troubles autistiques, d'adolescents en foyer, de personnes en réinsertion sociale ou en situation de deuil... Le but est de les aider et de les apaiser grâce à la présence du cheval. Très sensible et très instinctif, le cheval réagit en effet aux émotions et adapte son comportement à l'état émotionnel du patient. Animal porteur, le cheval permet toutes sortes d'exercices en fonction des besoins du patient (motricité, latéralité, mémorisation, respect de consignes, stimulation...). L'équithérapeute choisira, en fonction du travail qu'il a à effectuer avec son patient, tel ou tel cheval, afin de faire correspondre le caractère du cheval aux résultats désirés chez le patient. Grâce à son travail, l'équithérapeute revalorise la personne, lui redonne confiance et réinstaure un dialogue.
Travaillant aussi bien avec des enfants qu'avec des adultes, l'équithérapeute est là pour apporter un soutien psychologique supplémentaire à la personne en souffrance, mais en aucun cas il ne se substitue à un suivi médical. Il utilise des méthodes issues de la psychomotricité, de la psychanalyse ou encore de la kinésithérapie afin de réduire les symptômes physiques ou psychiques de ses patients.

Les principales compétences et qualités à avoir pour devenir équithérapeute

Le travail d’équithérapeute demande de multiples qualités humaines et de compétences :

  • être passionné par son métier ;
  • être patient et diplomate ;
  • savoir s’adapter à chaque patient ;
  • aimer le contact avec les gens et avoir le sens de l’écoute ;
  • savoir se remettre en question ;
  • faire preuve d'éthique et de déontologie ;
  • avoir une parfaite connaissance des chevaux, aussi bien physiologique que comportementale ;
  • avoir de solides connaissances sociales et médico-sociales.
Grâce à une utilisation thérapeutique du cheval, l'équithérapeute met en place des exercices pour améliorer la motricité, le comportement ou encore l'estime de soi de ses patients. © Air_Lady, Adobe Stock. 
Grâce à une utilisation thérapeutique du cheval, l'équithérapeute met en place des exercices pour améliorer la motricité, le comportement ou encore l'estime de soi de ses patients. © Air_Lady, Adobe Stock. 

Les conditions de travail

L'équithérapeute exerce généralement au sein d'un centre équestre, dans un manège ou dans un box en fonction de l'activité proposée à son patient. Il travaille en collaboration avec d'autres intervenants, et prend le temps de recevoir son patient pour évaluer ses difficultés et ses besoins, fixer des objectifs et définir la durée de la prise en charge. Non réglementée, la profession peut être librement exercée.

Comment devenir hippothérapeute ?

S'il n'existe pas de diplôme reconnu par l'Etat, plusieurs formations certifiantes sont possibles. Trois établissements proposent ces formations :

  • la société française d’équithérapie (SFE) ;
  • l’institut de formation en équithérapie (IFEP) ;
  • la fédération nationale de thérapies avec le cheval (Fentac).

Ces formations se préparent sur un à trois ans avec entre 400 et 700 heures de cours.
Beaucoup d'équithérapeutes sont soit d'anciens cavaliers, soit des professionnels du secteur médico-social passionnés d'équitation. Certains instituts de formation ne sont d'ailleurs ouverts qu'à des professionnels du secteur médico-social, paramédical ou médical comme les éducateurs spécialisés, les psychologues, les médecins, les orthophonistes, les kinésithérapeutes...

Le salaire d’un équithérapeute

Activité non réglementée, l'équithérapeute fixe librement le montant de ses honoraires. En moyenne, une séance coûte entre 50 et 70 euros. Son salaire va donc dépendre du volume de sa patientèle. Beaucoup d'équithérapeutes exercent leur activité à temps partiel, complété par une autre activité principale. Lorsqu'il est employé, un équithérapeute gagne généralement le Smic.

Les perspectives d’évolution d’un équithérapeute

Avec de l'expérience, un équithérapeute peut évoluer vers un poste de formateur en équithérapie, ou d'enseignant en équitation adaptée.

Entreprises qui emploient des équithérapeutes

  • Centre équestre ;
  • centre médico-social ;
  • auto-entreprise.