L’orthophoniste utilise différents outils pour corriger les défauts de prononciation et les troubles du langage. © New Africa, Adobe Stock.
Sciences

Orthophoniste

MétierClassé sous :Métiers , orthophonie , orthophoniste

Envie de travailler auprès des enfants et de donner du sens à ta vie ? Découvre le métier d'orthophoniste et vient en aide aux enfants mais aussi aux adultes victimes de troubles du langage.

Expert de la parole et du langage, l'orthophoniste a pour missions de prévenir, évaluer et corriger les troubles de la communication, que ce soit au niveau oral ou écrit. S'il intervient en grande majorité auprès d'enfants victimes de dyslexie, de dysphasie, de bégaiement, de difficulté à écrire ou à calculer, l'orthophoniste exerce également auprès de patients plus âgés. Ainsi, l'orthophoniste apporte son aide aux personnes victimes de troubles du langage suite à un AVC, de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, de patients nécessitant une rééducation suite à un cancer de la bouche ou du larynx, de personnes atteintes de surdité...

Quel que soit son patient, l'orthophoniste commence par établir un bilan orthophonique  afin de déterminer les troubles dont souffre son patient et décider des moyens à utiliser pour les traiter. Pour l'aider dans son travail de rééducation, l'orthophoniste va faire appel à des jeux et des exercices ludiques adaptés à chacun de ses patients.

Agissant sur prescription médicale, l'orthophoniste travaille en collaboration avec de nombreux autres professionnels du secteur comme des éducateurs spécialisés, des psychiatres, des ergothérapeutes, des oto-rhino-laryngologistes, des neurologues, des médecins généralistes, des gérontologues...

L'orthophoniste a enfin un rôle de prévention en informant les familles sur les évolutions des troubles du langage, en formant les professionnels du secteur de la petite enfance ou encore en réalisant des dépistages précoces des différents troubles existants.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier d'orthophoniste demande certaines qualités et compétences :

  • savoir faire preuve de pédagogie ;
  • être patient ;
  • savoir nouer une relation de confiance avec son patient ;
  • avoir une très bonne communication et un très bon relationnel ;
  • savoir se montrer encourageant et motivant ;
  • faire preuve à la fois de rigueur et de bienveillance ;
  • connaître les différentes techniques à utiliser selon la pathologie.
Pour évaluer et traiter les troubles de la communication, l’orthophoniste utilise des exercices et des jeux ludiques adaptés à son patient. © Pixel-Shot, Adobe Stock.

Les conditions de travail

En cabinet libéral, l'orthophoniste a souvent des horaires de travail très étendus, afin de s'adapter aux disponibilités de ses patients. En hôpital ou institut spécialisé, l'orthophoniste suit ses horaires en journée.

Comment devenir orthophoniste ?

L'obtention du Certificat de capacité d'orthophoniste (CC0) est obligatoire pour pouvoir exercer ce métier. Il équivaut à un diplôme niveau bac + 5 et se prépare dans un centre de formation dédié dépendant d'une université de médecine. La sélection se fait sur dossier et entretien et le nombre d'étudiants pouvant s'inscrire est fixé tous les ans par décret.

Le salaire d’un orthophoniste

S'il exerce en tant que libéral, le salaire de l'orthophoniste dépendra de sa réputation et du nombre de patients. Les honoraires des orthophonistes libéraux sont  fixés par convention avec les caisses d'assurance-maladie. En moyenne, leur rémunération se situe autour des 2400 euros bruts par mois.
Dans la fonction publique hospitalière, le salaire d'un orthophoniste est fixé par la grille des salaires de la profession. Le salaire d'un débutant est d'environ 1900 euros brut mensuel et se situe autour des 3300 € brut par mois en fin de carrière. Sa rémunération va varier selon sa classe et l'échelon à lequel il se trouve.

Les perspectives d’évolution d’un orthophoniste

En tant que salarié dans un hôpital, un orthophoniste peut évoluer vers un poste de cadre de santé ou de responsable de service. Il peut également décider créer ou reprendre un cabinet libéral. S'il exerce déjà en tant que libéral, l'orthophoniste peut choisir de se spécialiser dans une branche précise ou des troubles particuliers.

 Entreprises qui emploient des orthophonistes

  • Cabinet libéral ;
  • hôpital ;
  • institut spécialisé.

    

Maman, mon métier consiste à aider principalement les enfants à améliorer leur trouble du langage en faisant des exercices de rééducation grâce à des jeux ludiques et adaptés. Je peux intervenir pour des problèmes de bégaiement, de zozotement, de dyslexie, mais aussi de dysorthographie ou dyscalculie. Je peux aussi travailler avec des adultes pour des troubles liés  à des accidents ou des maladies. Par exemple perte de la parole suite à un AVC, perte de mémoire à cause de la maladie d'Alzheimer, problème de déglutition suite à un cancer de la gorge... Mon champ d'intervention est très large et très varié, ce qui rend mon métier passionnant !