Devenir kinésithérapeute : quelles études pour devenir kiné ? © stevepb by Pixabay
Sciences

Devenir kinésithérapeute : quelles études pour devenir kiné ?

Question/RéponseClassé sous :Skillz , médecine , kiné
 

Le kinésithérapeute est un professionnel qui s'occupe de la récupération de nos mouvements par le biais de massages et d'exercices physiques. Il travaille également à la prévention des maladies et des blessures professionnelles. Quelles études pour devenir kinésithérapeute ?

Cela vous intéressera aussi

Lorsque nous souffrons d'une blessure ou d'un problème musculaire, le médecin peut suggérer l'intervention d'un kinésithérapeute pour compléter l'action des médicaments et accélérer la guérison.

La kinésithérapie a pour but d'améliorer la qualité de vie des personnes et de contribuer à la prévention de différentes pathologies. Pendant un cursus de kinésithérapie, vous apprendrez à appliquer les nouvelles technologies dans le domaine de la santé et vous découvrirez les différents aspects de la physiothérapie, de l'évaluation au diagnostic, en passant par la conception et le développement des traitements. De plus, tout au long de ce diplôme, vous allez acquérir et mettre en œuvre les compétences pratiques d'un bon kinésithérapeute.

Comment devenir kinésithérapeute ?

Depuis 2017, les écoles de kinésithérapie ne sont plus accessibles en post-bac. Les étudiants doivent donc passer par une première année appelée « de sélection », avant d'intégrer le cursus de kinésithérapie. 

Ces écoles sont également connues sous le terme IFMK, pour Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie. Vous trouverez la liste exhaustive des IFMK publics et privés en France sur ce site. Il en existe plus de 40, dont certains réservés pour les déficients visuels. 

Avant d'entrer dans une IFMK, il est maintenant demandé aux étudiants de réaliser une des options suivantes :

  • 1 année de médecine (concours PACES) 
  • 1 licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)
  • 1 licence dans les Sciences ou la Santé

Les IFMK proposent une formation diplômante en 4 ans, incluant de nombreux stages pratiques. 

Les études pour devenir kinésithérapeute durent 5 ans après le bac. © jarmon_88 by Pixabay

Comment se déroulent les études de kinésithérapie ?

La formation se décompose en deux cycles de 2 ans :

  • Le premier cycle permet d'acquérir la théorie, avec 1980h de cours de sémiologie, santé publique, physiopathologie ou encore de pathologie dans le champ musculosquelettique
  • Le second cycle est professionnalisant, il compte 1470h de pratique et des périodes de stages

L'examen final permet de valider un Diplôme d'État (DE), permettant aux étudiants d'exercer en cabinet ou en hôpital.

Que fait un kinésithérapeute ?

Le kinésithérapeute commence le traitement en établissant un diagnostic physio thérapeutique du patient. Il analyse et interprète les examens et les rapports médicaux afin d'avoir une vue d'ensemble de l'état de santé du patient et d'identifier tout problème éventuel. Il observe également les mouvements du patient, s'il a des difficultés motrices ou s'il ressent des douleurs particulières.

Sur la base du diagnostic, le kinésithérapeute prescrit le traitement à mettre en œuvre. Le type varie en fonction de l'état du patient et de la blessure à traiter :

  • Réalisation de massages
  • Exercices physiques, avec ou sans accessoires ou machines
  • Traitement basé sur le froid et la chaleur
  • Exercices dans l'eau

La première partie du traitement se déroule en présence du kinésithérapeute, qui suit chaque mouvement et guide le patient dans l'exercice, en identifiant ses progrès dans la restauration des mouvements.

Une phase ultérieure du traitement peut également consister en des exercices que le patient fait seul, à la maison. Dans ce cas, le kinésithérapeute enseigne les mouvements à effectuer et donne des conseils sur la fréquence et la force à appliquer pour chacun d'entre eux.

Le kinésithérapeute réévalue régulièrement le patient pour identifier l'amélioration de son état de santé général et adapter le traitement. En général, le kinésithérapeute tient une fiche d'évaluation corporelle, où il note la progression, les éventuels problèmes de douleur et les antécédents familiaux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !