Carte de l'Amérique septentrionale avec la représentation du Canada ou Nouvelle-France, datée de 1681, dessinée par l'abbé Claude Bernou. © Bibliothèque nationale de France, domaine public.

Sciences

Cavelier de La Salle en Louisiane ou le rêve d'une Amérique française

Question/RéponseClassé sous :histoire , Époque moderne , histoire de l'Homme

Après l'installation au Canada d'une colonie de peuplement par Samuel de Champlain, au début du XVIIe siècle, la France entreprend d'étendre sa souveraineté sur un immense territoire compris entre le golfe du Saint-Laurent et le golfe du Mexique. L'explorateur René-Robert Cavelier de La Salle va réaliser la première jonction entre les Grands Lacs américains et le Mississippi en 1682 ; en réunissant Nouvelle-France et Louisiane, il ouvre la voie au rêve d'une Amérique française.

Lorsque la Compagnie française des Indes occidentales est créée en 1664, l'administration royale de Louis XIV infléchit l'exploration américaine orientée d'est en ouest vers le Pacifique, pour privilégier une exploration au sud vers le Golfe du Mexique, pensant y trouver des conditions climatiques plus propices au développement de la Nouvelle-France. C'est l'œuvre de René-Robert Cavelier de La Salle (né à Rouen en 1643) : en 1678, Louis XIV l'autorise à « découvrir la partie ouest de l'Amérique du Nord comprise entre la Nouvelle-France, la Floride et le Mexique ». L'explorateur connaît déjà l'existence du Mississippi par les récits des Amérindiens et la découverte du fleuve effectuée en 1672 par le père jésuite Jacques Marquette.

La découverte de la Louisiane

En août 1679, Cavelier de La Salle appareille près des chutes du Niagara et devient le premier Européen à naviguer sur les Grands Lacs Erié, Huron et Michigan. Deux tentatives d'expéditions entrecoupées de conflits avec les Indiens sont nécessaires pour atteindre le Mississippi en février 1682. Le 9 avril, Cavelier de La Salle prend possession au nom du roi Louis XIV, de tout le territoire s'étendant des Grands Lacs jusqu'à l'embouchure du Mississippi et le nomme Louisiane. Cela signifie que l'ensemble des territoires entre golfe du Saint-Laurent et golfe du Mexique se trouve entre les mains des Français et contourne par l'ouest les colonies anglaises situées sur la côte atlantique. Certains historiens ont qualifié cette ruée vers le sud d'acte « impérialiste », c'est-à-dire d'acte d'encerclement et de blocage des colonies britanniques. Vu la méconnaissance du territoire et l'imprécision des cartes géographiques de la période 1680-1685, cela paraît peu probable.

Tableau L'expédition de La Salle en Louisiane en 1684, peint en 1844 par Théodore Gudin, peintre officiel de la Marine. Navires de Cavelier de La Salle dans le golfe du Mexique. © Wikimedia Commons, domaine public.

Cavelier de La Salle revient en Amérique à l'automne 1684, avec le titre de gouverneur de la Louisiane, à la tête d'une expédition composée de quatre navires et près de trois cents personnes. L'explorateur ne retrouve pas l'embouchure du Mississippi et l'endroit où il avait posé une plaque et une croix en avril 1682 (la navigation de l'époque ne permet pas de déterminer la longitude avec précision). Cette expédition est un échec retentissant : entre échouage des navires, hostilité des Amérindiens et mutineries des rescapés, Cavelier de La Salle est assassiné le 19 mars 1687 près de Navatosa (Texas).

Une colonie en devenir

Le peuplement de la Louisiane est particulièrement difficile à réaliser : le roi n'hésite pas à recourir aux déportations de vagabonds, prisonniers, prostituées... contrairement à ce qui se pratique au Canada. La Louisiane reste une colonie délaissée jusqu'à la fin des guerres de Louis XIV en Europe. L'État n'a pas les moyens financiers de l'entretenir et les nouveaux colons sont incapables de se nourrir sans l'approvisionnement fourni par les Amérindiens. En 1718, le gouvernement français, c'est-à-dire le régent Philippe d'Orléans, autorise la fondation de la Nouvelle-Orléans. Cette région prend de l'importance avec le Système de John Law et la création de sa compagnie de commerce d'Occident : c'est le début de la l'implantation esclavagiste en Louisiane, sur le modèle des Antilles.

Carte des explorations françaises en Amérique du Nord entre le XVIe et XVIIIe siècle. © Musée canadien de l'histoire ; musée virtuel de la Nouvelle-France.

À noter 

80 % des Indiens ont disparu dans la vallée du Mississippi entre la conquête par Cavelier de La Salle en 1682 et la colonisation effective après 1715. Malgré cet effondrement démographique dramatique, les Français vont demeurer minoritaires en Nouvelle-France et en Louisiane par rapport aux nations amérindiennes.

Abonnez-vous à la lettre d'information Histoire(s) : chaque semaine, Futura vous propose de remonter le temps.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi