Sciences

L'issue fatale de la silicose

Dossier - La toxicité de la poussière lunaire et martienne
DossierClassé sous :Astronomie , lune , mars

-

Récemment les pathologistes et astrobiologistes se sont penchés sur les problèmes de santé liés à la poussière de régolite soulevée du sol, un allergène puissant et néfaste comme le silicium, à l'origine de la maladie de la silicose.

  
DossiersLa toxicité de la poussière lunaire et martienne
 

Trois exemples peuvent nous démontrer combien la silicose et les maladies associées sont fatales. Quand les globules blancs du système immunitaire commettent la bévue d'essayer d'engloutir ces particules tranchantes comme des rasoirs pour les conduire dans la circulation sanguine et les expulser de l'organisme, ils meurent découpés de toutes parts, telle une opération suicide.

Sous sa forme aiguë, la silicose remplit les poumons de protéines issues du sang et la victime suffoque lentement par noyade, présentant des symptomes semblables à la pneumonie.

Nous savons que des phénomènes similaires se produisent au cours des éruptions volcaniques tel le funeste destin que connurent les animaux vivants dans l'Est du Wyoming il y a 10 millions d'années et plus récemment les habitants de Pompéi après l'éruption du Vésuve en l'an 79. C'est donc peu de chose de dire que c'est une maladie grave, elle est même incurable et fatale.

Le pilote du module lunaire Harrison Schmitt rejoignant la jeep lunaire lors de son séjour sur la Lune au cours de la mission Apollo 17 en décembre 1972. Crédits : NASA/Apollo 17/NSSDC.

Des mineurs de Virginie Occidentale sont morts d'avoir respiré de la fine poussière de quartz au cours de forages effectués à sec, alors qu'ils n'avaient été exposés que durant quelques mois seulement à cette poussière. Selon Kerschmann, "du point de vue de la santé, ce fut l'un des plus grands désastres professionnels dans l'histoire des Etats-Unis". Ceci n'arrivera pas nécessairement aux astronautes, nous rassure-t-il, mais c'est un problème dont nous devons avoir conscience et prévenir.