A l'image de nombreuses recherches en matièrematière spatiale, Kerschmann nous rappelle que ces technologies peuvent avoir des retombées au quotidien, sur TerreTerre.

En effet, en développant des méthodes de préventionprévention ou de nettoyage de la poussière, si cruciales sur la LuneLune et sur Mars, on pourrait également s'en servir pour protéger les personnes contre les poussières tranchantes ou toxiques présentes sur les lieux de travail.

Ces applicationsapplications concernent par exemple la poussière alcalinealcaline soulevée par les lacs asséchés des désertsdéserts blancs, la poussière de boisbois des scieries, des marbreries, de certaines usines de faïencefaïence, des opérations de gravuregravure et naturellement la poussière abrasive de quartzquartz dans les mines.