Chaque campagne WISE se déploie sur 100 jours. Arnaud Beck, médecin coordinateur de l'étude à MEDES, revient sur le programme soumis aux volontaires.

<br />Repas, lecture, ordinateur, psychologie, contrôle inclinaison du lit à -6° <br />&copy; CNES/Stéphane Levin 2005


Repas, lecture, ordinateur, psychologie, contrôle inclinaison du lit à -6°
© CNES/Stéphane Levin 2005

« Les vingt jours précédant l'alitement sont consacrés aux très nombreux tests effectués pour l'enregistrement des paramètres de base. » Trois groupes sont par suite constitués. « Le premier intervient en tant que groupe de contrôle, n'étant soumis à aucune contre-mesure au cours de la période d'alitement. Le deuxième suit un programme d'exercices physiquesphysiques, le troisième recevant pour sa part un complément nutritionnel durant les 60 jours de l'expérience. » Cette phase, heureusement, est loin d'être passive. « Outre les exercices pour le second tiers, une bonne part du temps est libre pour la télévision, la lecture, l'InternetInternet ou les appels téléphoniques. Un dispositif est même en place pour le suivi de cours d'espagnol, de portugais ou d'informatique. Il faut aussi songer que tous les actes quotidiens (toilettes, repas, douche) prennent beaucoup plus de temps. Enfin, une batterie de tests sur ordinateurordinateur comprenant notamment des tests d'attention est régulièrement réalisée pour stimuler les volontaires. »

Les vingt jours suivant la fin de l'alitement sont consacrés à la rééducation, ainsi qu'à de nouveaux tests destinés à la comparaison des données initiales. Trois années durant, à des périodes prédéfinies, les sujets devront ensuite revenir à MEDES afin d'évaluer leur récupération à long terme (45, 60, 90 puis 180 jours après la phase d'alitement, puis une fois tous les ans).