-

Phénomène sans précédent dans l'histoire, ce n'est pas moins de sept engins spatiaux qui seront en activité sur ou autour de la planète rouge au début de l'année prochaine afin de l'étudier dans ses moindres détails.

  
DossiersL'armada martienne : MER, Mars Express, Spirit, Opportunity, Beagle II
 

Après l'échec de la mission russe MARS-96, une fois n'est pas coutume, l'Agence Spatiale Européenne décida de « récupérer » les objectifs scientifiques de cette mission. C'est ainsi qu'en juin 1997, l'ESA décida de réaliser la mission Mars Express devant emporter certains instruments de rechange de la défunte mission russe. Mars Express est composée d'un orbiteur emportant une charge utile de sept instruments et d'un atterrisseur sous responsabilité britannique. L'orbiteur est chargé d'effectuer :

Mars Express en route vers Mars © ESA
  • Une cartographie à haute résolution (10 mètres) et pour certains sites avec une très haute résolution de 2 mètres ; une cartographie minéralogique à 300 mètres de résolution
  • L'étude de la circulation et de la composition atmosphérique globale
  • Le sondage du sous-sol par ondes radars afin de détecter la glace et l'eau liquide dans le premier kilomètre sous la surface
  • et enfin l'étude des interactions surface - atmosphère ainsi que de l'atmosphère avec le milieu interplanétaire.

Les instruments scientifiques de Mars Express sont décrits brièvement ci-dessous.

Tableau des instruments scientifiques