Cela vous intéressera aussi

Inauguré en septembre 2004 et installé en Namibie, le détecteur HESS est un système de quatre télescopestélescopes de 13 mètres de diamètre, et le plus sensible des détecteurs de rayons gammarayons gamma de très haute énergieénergie (rayonnement un milliard de fois plus énergétique que les rayons Xrayons X) au monde. Ces rayons sont très rares. Même pour des sources relativement intenses, seul un rayon gamma par mois et par mètre carré parvient jusqu'à la TerreTerre. Comme ils sont absorbés par l'atmosphèreatmosphère, leur détection directe pourrait se faire à l'aide d'instruments spatiaux ; ceux-ci sont cependant trop petits pour enregistrer un nombre suffisant de ces photonsphotons si rares.

Les astrophysiciensastrophysiciens de HESS utilisent alors l'atmosphère elle-même comme détecteur. Quand les rayons gammas sont absorbés par l'atmosphère, ils émettent de courts éclairséclairs de quelques milliardièmes de seconde de lumière bleuelumière bleue, la lumière Tchérenkov. Cette lumière est collectée par les grands miroirsmiroirs des télescopes et les caméras ultra-sensibles de HESS, permettant de créer des images des objets astronomiques tels qu'ils apparaissent en gamma.

L'expérience HESS est l'aboutissement d'un travail de collaboration de plusieurs années avec plus de 100 chercheurs et ingénieurs d'Allemagne, France, Royaume-Uni, Irlande, République Tchèque, Arménie, Afrique du Sud et Namibie. Les premières données enregistrées ont conduit à un grand nombre de découvertes, dont la première image de l'onde de choc d'une supernovasupernova aux énergies les plus élevées.