Cela vous intéressera aussi

On regroupe sous le terme de biomimétisme, toutes les ingénieries inspirées du vivant. D'où également, la qualification de bio-inspiration. Il s'agit ainsi non pas de copier mais bien de s'inspirer des solutions inventées par la nature, et sélectionnées au cours de milliards d'années d'évolution, pour répondre à une problématique qui se pose à notre société humaine. Le tout avec des coûts environnementaux et énergétiques bien moindre que ceux proposés par d'autres types d'ingénieries.

Le biomimétisme, un potentiel immense

Le milieu terrestre regorge d'écosystèmesécosystèmes qui peuvent être inspirants. Le milieu marin, dont la biodiversité est plus pauvre mais dont les espècesespèces sont bien plus spécialisées, pourrait receler les idées les plus intéressantes.

Le biomimétisme, une démarche interdisciplinaire

La démarche biomimétiquebiomimétique est par nature interdisciplinaire. Le point de départ est donné par la recherche fondamentale qui observe, analyse et modélise le vivant. Les modèles biologiques les plus intéressants sont ensuite saisis par les sciences de l'ingénieur qui les traduisent en concepts techniques. Les entrepreneurs enfin, s'en emparent et passent au développement industriel.

De possibles dérives

Grâce au biomimétisme, chercheurs et ingénieurs espèrent donc réussir à améliorer une foule de matériaux et de technologies. Mais la méthode pourrait aussi mener à des réalisations beaucoup moins nobles. Ainsi les ailes des avions de chasse sont de plus en plus souvent inspirées de celles d'animaux volants. Les dronesdrones, qui peuvent servir à des missions de combat ou de terrorisme, tirent quant à eux leur nom du bourdon. Et n'oublions pas que les poisons les plus puissants sont dans la nature...