Cela vous intéressera aussi

Présent à l'état de traces dans le milieu naturel, le prométhium est avec le technétiumtechnétium le seul élément plus léger que le bismuthbismuth à n'avoir aucun isotopeisotope stable.

Généralités

  • Symbole : Pm
  • Numéro atomique : 61
  • Électrons par niveau d'énergieénergie : 2, 8, 18, 23 ,8, 2
  • Masse atomique : 145 u
  • Isotopes les plus stables : 145Pm avec une demi-viedemi-vie de 17,7 années (traces), 146Pm avec une demi-vie de 5,53 années (traces), 147Pm avec une demi-vie de 2,6234 ans (traces)
  • Série : lanthanides
  • Groupe, période, bloc : L/A, 6, f
  • Densité : 7,264
  • Point de fusionfusion : 1.042 °C
  • Point d'ébullition : environ 3.000 °C

Historique du prométhium

Après plusieurs découvertes erronées, le prométhium a été caractérisé en 1945 à Oak Ridge par Marinsky, Glendenin et Coryell en étudiant des produits de fission de l’uranium irradié.

Propriétés du prométhium

Le prométhium est un émetteur de particules bêtabêta. Deux formes allotropiquesallotropiques de la forme métallique ont été identifiées. Les sels de prométhium sont légèrement fluorescents dans le bleu ou le vert.

Utilisation du prométhium

À cause de sa radioactivité et de sa faible demi-vie, le prométhium n'a comme seule applicationapplication que les composés luminescents. Il pourrait néanmoins être employé comme source de chaleurchaleur et de rayons Xrayons X.

La rareté du prométhium

Cet élément ne possédant pas d'isotope stable, le prométhium n'existe sur TerreTerre que comme produit de la fissionfission spontanée de l'uraniumuranium 238 et de la désintégration α de l'europiumeuropium 151. Avec ces deux sources, la quantité de prométhium sur notre planète est estimée à moins de 600 grammes...