Sciences

Bismuth

DéfinitionClassé sous :chimie , bismuth , tableau périodique des éléments
Cristal obtenu par cristallogenèse artificielle de bismuth métallique à coté d'un cube d'1 cm3 de bismuth pur à 99,99 %. L'irisation est due à une couche d'oxyde très mince. © Alchemist-hp, Wikiemdia Commons, CC by-nc-nd 3.0

Faisant partie des métaux dits « lourds », le bismuth est considéré comme le moins toxique et celui dont les effets sur la santé sont considérés comme réversibles le plus rapidement. Au contraire de ceux du plomb, son voisin immédiat dans le tableau périodique...

Généralités

  • Symbole : Bi
  • Numéro atomique : 83
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 18, 32, 18, 5
  • Masse atomique : 208,98 u
  • Isotopes les plus stables : 209Bi avec une demi-vie d'environ 19 ± 2 x 1018 années (100 %)
  • Série : métaux pauvres
  • Groupe, période, bloc : 15, 6, p
  • Densité : 9,79
  • Point de fusion : 271,4 °C
  • Point d'ébullition : 1.564 °C

Historique du bismuth

Le bismuth a longtemps été confondu avec d'autres métaux comme l'étain ou le plomb. En 1753, Claude Geoffroy le Jeune l'a identifié et séparé du plomb.

Propriétés du bismuth

D'aspect blanc avec une touche rosée, le bismuth est un métal fragile. Mauvais conducteur de chaleur et d'électricité, le bismuth possède le plus important effet Hall de tous les éléments et est aussi le plus diamagnétique. De plus, il est plus dense à l'état liquide qu'à l'état solide.

Utilisation du bismuth

De nombreux alliages à faible point de fusion emploient le bismuth, notamment dans les fusibles. Certaines munitions sans plomb sont réalisées avec un alliage où le bismuth est majoritaire. Dans les céramiques et les verres, l'ajout de composés bismuthés apporte des teintes blanches, vertes ou jaunes. D'autres composés du bismuth sont utilisés dans les cosmétiques. Le bismuth pourrait aussi remplacer le plomb dans les assemblages, dans le domaine de la plomberie.

Le plomb, voisin du bismuth

On a longtemps cru que le bismuth était l'élément stable le plus lourd. Ce n'est qu'en 2003 que la radioactivité du bismuth a été mise en évidence, avec une très grande demi-vie, ce qui a validé une prédiction théorique. Dans les applications ordinaires, on le considère donc comme stable. L'élément le plus lourd possédant au moins un isotope stable est donc le plomb, voisin du bismuth dans le tableau périodique.

Cela vous intéressera aussi