Le formiate d’éthyle est à l’origine du goût des framboises. © DGlodowska, Pixabay, CC0 Creative Commons

Sciences

Formiate d’éthyle

DéfinitionClassé sous :chimie , formiate d'éthyle , framboise

Le formiate d'éthyle est l'ester éthylique de l'acide formique. Sa formule brute est la suivante : H3H6O2. Et sa formule semi-développée : HCOOCH2CH3. À température ambiante, le formiate d'éthyle est liquide et incolore. Sa température de vaporisation est de 54 °C et sa température de solidification, de -80 °C.

Le formiate d'éthyle dégage par ailleurs une odeur caractéristique. Il affiche une limite de détection olfactive — la concentration minimale à laquelle une substance est susceptible d'être détectée dans l'air par l'odorat humain — de quelque 31 parties par million (ppm) — contre par exemple 17 ppm pour l'ammoniac. Il est utilisé comme arôme alimentaire et est entre autres responsable de l'odeur du rhum ou, en partie, de celle des framboises. Dans le secteur du vin, on le rend responsable d'une odeur de pruneau.

Le formiate d’éthyle est responsable de l’odeur caractéristique du rhum. Ici, un mojito, un cocktail à base de rhum. © StockSnap, Pixabay, CC0 Creative Commons

Du formiate d’éthyle au centre de la Voie lactée

Le formiate d'éthyle peut également servir de solvant (nitrate ou acétate de cellulose, huiles, graisses, résines). Son emploi doit être encadré, car il peut avoir des effets sur le système nerveux central et ses vapeurs sont irritantes pour les yeux et la peau. Le formiate d'éthyle est par ailleurs particulièrement inflammable et les mélanges air/vapeur s'avèrent explosifs.

Petit clin d'œil amusant : en 2012, parmi une cinquantaine de molécules identifiées au radiotélescope, une équipe de chercheurs a détecté du formiate d'éthyle dans un nuage de poussière géant au cœur de notre galaxie. Il n'en a pas fallu plus pour que la presse titre que la Voie lactée a un goût de framboise !

Cela vous intéressera aussi