Sciences

Astate

DéfinitionClassé sous :chimie , Astate , tableau périodique des éléments
L'astate 211 est utilisé en médecine comme émetteur de particules alpha pour la radiothérapie. © adriaticfoto, Shutterstock

Voisin du radon dans le tableau périodique des éléments, l'astate est l'halogène le plus lourd connu à ce jour.

Généralités

  • Symbole : At
  • Numéro atomique : 85
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 18, 32, 18, 7
  • Masse atomique : 210 u
  • Isotopes les plus stables : 210At avec une demi-vie de 8,1 heures (100 %)
  • Série : halogènes, métalloïdes
  • Groupe, période, bloc : 17 (VIIA), 6, p
  • Densité : entre 6,2 et 6,5
  • Point de fusion : 302 °C
  • Point d'ébullition : 337 °C

Historique de l’astate

L'astate 211 a été synthétisé en 1940 par Corson, MacKenzie et Segrè par bombardement du bismuth 209 en utilisant des particules alpha. Son nom provient du grec astatos, qui signifie « instable ».

Propriétés de l’astate

On sait assez peu de choses au sujet de l'astate. Sa couleur, par exemple, n'est pas connue avec certitude : une quantité macroscopique d'astate solide se vaporiserait instantanément à cause de l'importante chaleur générée par sa radioactivité. On ne peut que conjecturer qu'il est plus sombre que l'iode, suivant en cela la tendance des halogènes à mesure qu'augmente le nombre de protons. Chimiquement, il se comporte comme les autres halogènes, en particulier l'iode. On ne connaît pas sa structure cristalline et l'existence d'astate diatomique est débattue.

Utilisation de l’astate

En médecine nucléaire, l'astate 211 a de nombreuses applications comme émetteur de particules alpha pour la radiothérapie malgré sa demi-vie de seulement 7,2 heures.

L'astate, l'élément naturel le plus rare sur Terre

L'astate est considéré comme l'élément naturel le plus rare sur Terre. Les scientifiques estiment que la croûte terrestre en possède moins de 30 grammes...

Cela vous intéressera aussi