Le Soleil est de plus en plus actif : des éruptions violentes en série !

Classé sous :soleil , activité solaire , éruption solaire
Cela vous intéressera aussi

MÀJ 21 avril 2022, 9 h 30

Une nouvelle éruption solaire de classe M9.6, assez intense, s'est produite ce 21 avril à 1 h 57 TU, soit à 3 h 57 heure de Paris, de nouveau dans la région acitve 2993 et 2994. Elle est cette fois davantage tournée vers la Terre.

La région active 2993 et 2994 est le théâtre de plusieurs éruptions solaires. Elle est de plus en plus tournée vers la Terre. © Nasa, SDO
Une éruption solaire — le flash dans la partie supérieure gauche de l’image — a été enregistrée par le Solar Dynamics Observatory de la Nasa le 17 avril 2022. © Nasa
Pour en savoir plus

Après une grosse éruption de classe X1.1, dimanche 17 avril, dans la région active 2993 et 2994 (voir article plus bas), le Soleil vient de produire la plus puissante de son nouveau cycle d’activité commencé il y a deux ans. De classe X2.2, donc beaucoup plus violente que celle de dite de « Pâques », elle s'est manifestée ce 20 avril à 3 h 57 TU (5 h 57 heure de Paris) dans la région active 2992, actuellement sur le limbe sud-ouest de notre Étoile.

L'archipel de taches sombres, la région active 2992 donc, associée à cet événement est en train de glisser sur la face opposée du Soleil à celle tournée vers la Terre. D'autres puissantes éruptions pourraient survenir, mais elles ne seront plus visibles depuis notre Planète et sa banlieue. Il est probable, note le site Spaceweather, que l'éruption observée fut encore plus intense, supérieure à X2.2, étant donné sa position par rapport à nous.

Éruption solaire de classe X2.2 du 20 avril 2022 dans la région active 2992. © Nasa, SDO

Signe que l'activité solaire s'intensifie, 19 éruptions modérées ont été enregistrées en 24 heures, dont une majeure. La région 2993-2994, qui a été le théâtre de « l'éruption de Pâques », est quant à elle, est en train de pivoter en direction de la Terre.

Le recensement des taches sombres depuis le début du nouveau cycle, symptomatiques de son activité, surprend les astronomes par leur nombre plus élevé que ce qui avait été prédit par leurs modèles.


Une intense éruption solaire a provoqué un blackout radio

Article de Nathalie Mayer publié le 18 avril 2022

Une éruption solaire — le flash dans la partie supérieure gauche de l’image — a été enregistrée par le Solar Dynamics Observatory de la Nasa le 17 avril 2022. © Nasa

L'activité de notre Soleil. Il en est décidément très régulièrement question ces dernières semaines. Et encore aujourd'hui. Parce que le Centre américain de prévision météorologique spatiale (SWPC) a enregistré, ce dimanche 17 avril 2022, à précisément 5 heures 34, heure de Paris, une éruption solaire de classe X.

Rappelons que les éruptions solaires sont classées selon l'intensité maximale de leur flux énergétique dans des catégories A, B, C, M et X. Les éruptions de classe X étant les plus intenses.

L'éruption dite « de Pâques » a duré plus d'une demi-heure. Et elle a été suivie d'une éjection de masse coronale (CME). Avec pour conséquence, un bref blackout radio du côté de l'Asie et de l'Australie. Un blackout de courte durée résultant des ondes de choc qui apparaissent dans les bords d'attaques des CME. Car celle-ci n'était pas directement dirigée vers la Terre.

L'éruption est en effet apparue dans un groupe de taches solaires actives sur le limbe est du Soleil. Mais les astronomes s'attendent encore à une activité intense dans les jours à venir alors que ces taches vont se déplacer sur la face visible depuis la Terre de notre Étoile.