Le 24 avril 2020, la NasaNasa et l'ESAESA fêteront le 30e anniversaire du lancement de Hubble. En attendant de découvrir la trentième « image iconique » qui sera dévoilée pour l'événement, nous vous invitons à replonger dans l'immense iconothèque du célèbre télescopetélescope spatial. Découvrez ou redécouvrez quelques-unes des plus belles et impressionnantes du catalogue de Hubble.

Aujourd'hui, la nébuleuse de l’œil de chat (NGCNGC 6543), une nébuleuse planétairenébuleuse planétaire située dans la constellation du Dragonconstellation du Dragon, à environ 3.600 années-lumièreannées-lumière de notre TerreTerre.

Zoom sur la nébuleuse de l’œil de chat. © Nasa, ESA, G.Bacon (STScI)

Rappelons qu'une nébuleuse planétaire se forme lorsque des étoilesétoiles éjectent doucement leurs couches de gazgaz externes. Des couches gazeuses qui prennent des formes et des couleurscouleurs parfois étonnantes comme ici.

C'est en 1994 que le télescope spatial Hubble a, pour la première fois, révélé les structures complexes cachées par NGC 6543. Et cette image prise à l'aide de l'Advanced Camera for Surveys (ACS) montre au moins onze anneaux concentriques autour de l'œilœil de chat.

Ces observations suggèrent que l'étoile a éjecté sa massemasse en une série d'impulsions à des intervalles de quelque 1.500 ans. Chaque coquillecoquille ainsi formée contenant autant de masse que toutes les planètes de notre Système solaireSystème solaire réunies. Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer le phénomène comme des cycles d'activité magnétique similaires aux cycles de notre Soleil ou l'influence d'étoiles compagnes. Certains pensent même que ces motifs sont plutôt le résultat de la formation d'ondes dans un matériaumatériau expulsé continuellement, tout en douceur.