La semaine dernière, dans la nuit du 26 au 27 septembre 2022, la sonde spatiale DartDart entrait en collision avec Dimorphos, un astéroïdeastéroïde 160 mètres de diamètre, appartenant à un système double avec Didymos, de 780 mètres de diamètre. Le but ? Tester une technique de défense planétaire, la déviation d'un astéroïde pour nous préparer à l'éventualité qu'il en est un, un jour, qui soit sur une trajectoire de collision avec la Terre. Le bilan est pour l'instant difficile à établir au niveau de l'orbiteorbite de Dimorphos, on ne sait pas encore si elle a changée et s'il a été dévié.

De nombreuses observations dévoilent cependant des éjectas, par Hubble et James-Webb, mais aussi par le télescope SOAR, au Chili. L'image, semblable à celle de la queue d'une comètecomète, dévoile un panache de poussière qui s'étend sur au moins 10.000 kilomètres au-delà du point d'impact ! Mais ce sont les dessous de l'image qui intéressent les chercheurs : elle leur permet d'en savoir plus sur la nature de la surface de Dimorphos, la quantité de matièrematière éjectée par la collision et de quel type de poussières elle est constituée. De nouveaux résultats devraient être révélés bientôt !