La « comète du siècle » émerveillait le monde il y a 25 ans !

Classé sous :comète , noyau cométaire , Hale-Bopp
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Qu'est-ce qu'une comète ?  D’où viennent-elles ? Combien sont-elles ? Leur nom vient du grec komêtês signifiant « chevelu ». Au Japon, elles sont surnommées « astre-balais ». Autant d’appellations qui font référence à leurs physionomies très différentes des étoiles qui brillent dans le ciel. Apprenez à les connaître en vidéo ! 

Certains lecteurs s'en souviennent certainement, il y a 25 ans, un quart de siècle, la comète Hale-Bopp devenait durant 7 semaines plus brillante que n'importe quelle étoile du ciel à l'exception de Sirius et Arcturus. Elle fut même si brillante qu'on la voyait sans difficulté depuis les rues et les places des plus grandes villes, en dépit de leur ciel voilé par les lumières artificielles (pollution lumineuse). Quant à sa visibilité à l'œil nu, signalons qu'elle avait duré 18 longs mois, du 17 mai 1996 au 2 novembre 1997, ce qui reste exceptionnel et surpassait le précédent record de 9 mois détenu par la comète Flaugergues en 1811.

La comète Hale-Bopp, la « comète du siècle », surnommée aussi la « Grande comète de 1997 », et son iconique queue de gaz et de poussière bifide, bleue et blanche, photographiée quelques jours avant son passage au plus près du Soleil le 1er avril 1997. © Stefan Seip (Twan), Apod (Nasa)

Née avec le Système solaire il y a 4,6 milliards d'années, C/1995 O1 (Hale-Bopp), fut observée indépendamment pour la première fois un soir de juillet 1995 par Alan Hale et Thomas Bopp, alors qu'elle était encore à 7,2 unités astronomiques de la Terre. Après son passage à proximité de la géante Jupiter en avril 1996, son orbite -- presque perpendiculaire à l'écliptique, le plan des orbites des planètes -- fut significativement modifiée et ramenée à une période de 2.533 ans.

Un mois plus tard, l'astre chevelu dont le noyau a une taille estimée à une quarantaine de kilomètres -- ce qui en fait l'une des plus grandes comètes jamais observées -- devenait visible à l'œil nu depuis la Terre. Son passage au plus près de nous fut le 22 mars 1997, une semaine avant son périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil. Il faudra maintenant patienter jusqu'à l'année 4385 pour la revoir dans les parages !

La comète Hale-Bopp au printemps 1997 photographiée dans les Dolomites en Italie. © A. Dimai, (Col Druscie Obs.), AAC, Apod (Nasa)