Il se passe quelque chose d’étrange sur Voyager 1

Classé sous :Astronautique , Voyager 1 , Nasa
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le son interstellaire enregistré par Voyager-1  Dans le gaz ionisé qui l’entoure, la sonde Voyager-1 a enregistré deux séries d'ondes, qui sont la signature du milieu interstellaire, et non du vent solaire. Transmis sur un haut-parleur, ces signaux ont fait entendre un son ! © Nasa, JPL 

Voyager 1. Vous vous souvenez ? La sonde qui a été lancée par la Nasa en 1977. Il y a 45 ans. Aujourd'hui, Voyager 1 croise à quelque 23,3 milliards de kilomètres de la Terre. En dehors de notre Système solaire. Et depuis l'espace interstellaire, la sonde continue de collecter et de renvoyer des données scientifiques, de recevoir et d'exécuter des commandes. Bref, elle fonctionne tout à fait normalement. Enfin, presque...

En 1979, Voyager 1 survolait Jupiter. © Nasa, JPL

Parce que les ingénieurs de la Nasa qui travaillent toujours sur la mission ont noté quelque chose d'étrange. Le système qu'ils appellent de contrôle d'attitude -- celui qui contrôle l'orientation de l'engin --, l'AACS pour les experts, lui, s'est mis à renvoyer des données de télémétrie « non valides ». Des « données qui peuvent sembler être générées de manière aléatoire ou ne refléter aucun état possible dans lequel l'AACS pourrait se trouver ». Un peu comme si notre comportement était tout à fait normal, mais que notre électroencéphalogramme montrait des anomalies.

Voyager 1 ne s'est pas placée en « monde sans échec ». Son signal ne s'est pas non plus affaibli.

Les ingénieurs doivent donc déterminer si le problème vient directement de l'AACS. Ou peut-être de l'un des systèmes impliqués dans la production et l'envoi des données de télémétrie. Une fois la source du problème identifiée, il faudra trouver une solution. Ou une manière de s'y adapter. Jusque-là, difficile d'estimer l'impact qu'il pourrait y avoir sur la poursuite de la mission Voyager. Qui est d'ores et déjà allée bien au-delà de ce que les experts de la Nasa avaient imaginé.

45 ans après son lancement, la sonde Voyager 1, ici en maquette, poursuit son périple dans l’espace interstellaire. © Nasa