Sciences

Téléthon 2006 : 20 ans de combat

ActualitéClassé sous :recherche , Téléthon , maladie orpheline

Transformer la recherche en traitements, c'est l'ultime défi que lance l'AFM à travers ce 20ème Téléthon.

Raccourcir le temps entre les premiers essais et les traitements, confirmer les potentialités thérapeutiques des cellules souches, continuer la traque de l'origine des maladies et percer le secret des protéines, gagner la bataille de la citoyenneté des personnes en situation de handicap longtemps exclues de notre société...

L'AFM, une association militante

Depuis 1958, l'action de l'Association Française contre les Myopathies (AFM) est guidée par l'urgence. Urgence face à l'évolution inéluctable de la maladie avec un objectif clair : vaincre les maladies neuromusculaires, des maladies qui tuent muscle après muscle. Engagée dans la recherche comme dans l'aide aux malades, son combat bénéficie à l'ensemble des maladies génétiques, des maladies rares et même à des maladies plus fréquentes.

La recherche, au cœur du combat

Depuis le 1er Téléthon, il ne s'est écoulé que 20 ans et 20 ans, à l'échelle de la science et de la médecine, c'est très court... Aujourd'hui, sur le chemin de la guérison, les voies thérapeutiques se multiplient : thérapies génique et cellulaire, chirurgie du gène, cellules souches, pharmacologie... La thérapie génique a donné des premiers résultats dans les maladies du système immunitaire : 17 enfants traités en France et en Angleterre ainsi que 8 en Italie ont pu retrouver une vie normale. Pas question donc de relâcher les efforts pour étendre ces résultats à d'autres maladies incurables. L'AFM (www.afm-france.org) soutient ainsi une trentaine d'essais sur l'homme en cours ou en préparation pour des maladies neuromusculaires mais aussi neurologiques, de la vision, de la peau, du sang... cela exige des moyens considérables sur le plan humain, logistique et financier.

Maladies Rares : l'accès aux soins et à la recherche

Il y a 20 ans, les maladies rares ne faisaient l'objet d'aucune politique de santé publique. Les malades étaient condamnés à errer de consultation en consultation, souvent sans diagnostic ni soins appropriés, sans espoirs de traitement curatif. Aujourd'hui, les maladies rares sont l'une des 5 priorités pluriannuelles de santé publique et bénéfi cient d'un plan national lancé en 2004 pour améliorer le diagnostic et les soins (centres de référence), mais aussi développer la recherche thérapeutique. Une reconnaissance pour laquelle l'AFM a beaucoup oeuvré, comme l'a souligné, en 2004, le ministre de la Santé, rendant hommage "au formidable élan que l'AFM a su donner à la cause des maladies rares". L'AFM a créé, en France, la Plateforme Maladies Rares et, en Europe, EURORDIS, l'association européenne des associations de malades. Elle est également un acteur majeur de la recherche sur les maladies rares, notamment pour le développement de thérapies innovantes.

Faire un don

le site du téléthon

Donner au Téléthon, c'est soutenir le combat de l'AFM pour vaincre la maladie et passer au plus vite de la recherche aux traitements.

Le don en ligne : www.telethon.fr 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi