Sciences

Téléphones mobiles : une association pour développer un système commun

ActualitéClassé sous :recherche , téléphone , mobile

-

Les principaux acteurs de la téléphonie mobile, dont NEC, Fujitsu et Mitsubishi ont annoncé le 11 mars dernier leur volonté de s'associer au sein d'un groupe de travail pour mettre en commun leurs efforts de recherche concernant les systèmes d'exploitation des téléphones mobiles de troisième génération.

L'objectif est de réduire les coûts et les délais de développement, induits d'une part par la complexité croissante des appareils, et d'autre part par la diversité des plates-formes. La plupart des téléphones mobiles actuels repose sur le projet TRON, initié par le professeur Sakamura en 1984, qui propose un ensemble de recommandations destinées à unifier les systèmes d'exploitation pour l'informatique embarquée. Cependant, chaque fabricant ayant apporté ses propres améliorations, les différents appareils sont à ce jour incompatibles entre eux. Ainsi une application conçue par l'opérateur NTT DoCoMo par exemple devra-t-elle être adaptée à chaque type d'appareil.

Afin de garantir cette interopérabilité, le forum T-Engine, qui regroupe les industriels impliqués dans le projet TRON, a développé un système d'exploitation appelé T-Kernel. Le nouveau groupe de travail aura donc pour mission de faire progresser les développements logiciels du T-Kernel destinés aux téléphones mobiles. Dix sociétés devraient faire partie de ce groupe, parmi lesquelles des fabricants mais aussi des concepteurs de logiciels, comme la société Access.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi