Sciences

Des téléphones mobiles sans parasites

ActualitéClassé sous :recherche , téléphone mobile , transmission

L'équipe dirigée par les Professeurs J. Huber, titulaire de la chaire de transmission des données à l'Université d'Erlangen-Nurnberg, et R. Schober, actuellement à l'Université de Vancouver, vient de se voir décerner le prix de l'innovation de la Fondation VODAFONE ; ce prix, doté de 25.000 euros, récompense leurs travaux, qui ont conduit à la mise au point d'un programme de filtrage des parasites dans les réseaux de téléphonie mobile.

Des téléphones mobiles sans parasites

Le concept "Single Antenna Interference Cancellation" (SAIC) améliore la qualité de la parole, diminue les interruptions et permet des transmissions plus rapides, qui entraînent une augmentation de la capacité du réseau jusqu'à 80%. Ceci devrait aussi conduire, dans une étape ultérieure, à une diminution de la puissance d'émission des téléphones et du nombre d'antennes.

Le logiciel nécessaire est directement chargé sur la puce du téléphone ; la solution n'exige aucune adaptation du réseau lui-même. Cette découverte est sans aucun doute prometteuse de nouveaux progrès dans le cadre de la téléphonie mobile.

Pour sa commercialisation et pour en poursuivre les développements, l'entreprise Com-Research a été créée a Furth, en partenariat étroit avec Philips : Philips-Semiconductors annonce d'ores et déjà la commercialisation d'une nouvelle puce, courant 2004, intégrant le concept du SAIC.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi