Sciences

Décès de René Pellat, Haut-Commissaire à l'énergie atomique

ActualitéClassé sous :recherche , René Pellat

René Pellat, Délégué à la sûreté nucléaire de défense depuis 2001 et Haut-Commissaire à l'énergie atomique de 1998 à 2003, est décédé accidentellement le 4 août 2003.

René Pellat, Haut-Commissaire à l'énergie atomique de 1998 à 2003

Né le 24 février 1936, René Pellat était ancien élève de l'Ecole Polytechnique (promotion 1956), ingénieur du corps des Ponts et Chaussées (1961), docteur d'Etat ès Sciences physiques (1967).

Détaché comme ingénieur au département de la physique des plasmas et de la fusion contrôlée au CEA (centre de Fontenay-aux-Roses), il y conduit des recherches théoriques de 1962 à 1971. Il est également conseiller au département des recherches en technologie spatiale de l'Office national d'études et de recherches aérospatiales (Onera) à Toulouse de 1967 à 1972.

Entré au CNRS comme chargé de recherches en commission d'astronomie et de géophysique en 1972, René Pellat était directeur de recherches de classe exceptionnelle depuis 1986. Maître de conférence de physique à l'Ecole Polytechnique (1972-1982), il devient successivement conseiller scientifique (1982-1986), président du Conseil scientifique (1984-1986) et conseiller en sciences et technologie (1986-1992) du Directeur général du Centre national d'études spatiales (CNES).

En 1989, le ministre Hubert Curien lui confie ainsi qu'à Messieurs Rouvillois et Guillaume une mission sur l'énergie atomique. Il est nommé la même année président du conseil d'administration du CNRS.

A ce titre, il devient membre du Comité de l'énergie atomique (1989-1992), du Conseil scientifique de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), de l'Institut Pasteur et de l'Institut français du pétrole (IFP). Il a également été membre du Conseil scientifique de France Télécom (1991-1994) et du Conseil scientifique de la SNCF.

René Pellat est nommé en 1992 président du Centre national d'études spatiales (Cnes) (1992-1995), puis président du Haut conseil scientifique de l'Onera (1996 à ce jour). Il était depuis novembre 1997 membre du Comité de l'énergie atomique.

Il était également visiting Professor à l'université de Californie de Los Angeles (USA) depuis 1987.

René Pellat a exercé les fonctions de Haut-Commissaire à l'énergie atomique de mars 1998 à juillet 2003. A ce titre, il était chargé d'évaluer les activités de recherche du CEA.
Dans le cadre de ces fonctions, il a, avec Jean-Michel Charpin et Benjamin Dessus, remis un rapport en juillet 2000, à la demande de Lionel Jospin, Premier ministre, sur l'évolution du système électrique français et la place de l'énergie nucléaire (rapport Charpin-Dessus-Pellat).

Il était, depuis septembre 2001, Délégué à la sûreté nucléaire et à la radioprotection pour les activités et les installations intéressant la défense.

René Pellat était l'auteur de nombreuses publications (plus de 300) dans les journaux à « referee » et de présentations invitées à des congrès de physique des plasmas, de fusion contrôlée magnétique et inertielle, de géophysique externe, de formation des planètes et d'astrophysique. En astrophysique, ses derniers travaux ont porté sur les galaxies spirales, les disques magnétisés et la cosmologie.

Membre correspondant de l'Académie des sciences dans la section de physique, Officier de la Légion d'honneur, Chevalier de l'Ordre National du Mérite et de l'Ordre de Gagarine, René Pellat a reçu la médaille d'argent du CNRS (1992) et le grand prix Joannidès de l'Académie des sciences.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi