Sciences

SPIRAL : un nouvel outil pour la physique nucléaire

ActualitéClassé sous :physique

-

Roger-Gérard Schwartzenberg, ministre de la Recherche, René Garrec, président du Conseil régional de Basse-Normandie, Geneviève Berger, directrice générale du CNRS et Pascal Colombani, administrateur général du CEA, inaugurent aujourd'hui, la nouvelle installation Spiral du Grand Accélérateur National d'Ions Lourds (GANIL) à Caen. Avec Spiral, le GANIL, laboratoire commun au CEA et au CNRS, offre désormais à la communauté scientifique, un outil exceptionnel et unique en Europe, pour la physique du noyau atomique et permet de conforter la France au premier plan mondial dans ce domaine.

Spiral est un équipement permettant de produire et d'accélérer des noyaux légers et moyennement lourds, appelés noyaux exotiques, qui n'existent pas sur Terre. Ces derniers représentent environ 90% des noyaux peuplant le cosmos. Leur étude est donc essentielle dans de nombreux domaines de la physique nucléaire, mais aussi de l'astrophysique, notamment pour comprendre la formation des noyaux des atomes au sein des étoiles et des supernovae. Les noyaux exotiques constituent aujourd'hui une immense terra incognita et leur étude permettra sans nul doute de découvrir des phénomènes nouveaux à l'échelle du noyau.

Si les physiciens savent déjà synthétiser des noyaux exotiques en laboratoire, l'installation Spiral va permettre, pour la première fois, d'en produire en grande quantité, de les accélérer, d'observer leurs collisions avec d'autres noyaux, et ainsi de connaître leur structure. Comparativement aux autres installations existantes, Spiral permet en outre d'étendre de manière considérable l'éventail des éléments exotiques produits et le domaine d'énergie accessible.

En septembre dernier, Spiral a produit son premier faisceau d'un noyau exotique : le Néon 18. Grâce à l'observation des collisions de ce faisceau sur une cible d'hydrogène solide, Spiral a permis de dévoiler la structure du sodium 19, noyau inconnu sur Terre, notamment pour comprendre certaines réactions thermonucléaires par lesquelles sont créés les éléments dans l'Univers. Cette première expérience a été réalisée par une collaboration de 12 laboratoires dont cinq européens, un américain et six français.

Le projet SPIRAL, dont la construction s'est élevée à 18 M€ (120 MF) a été cofinancé par le CEA, le CNRS et la région Basse-Normandie, chacun participant pour un tiers.

Mis en service à Caen en 1983, le Ganil est reconnu Grande Installation Européenne depuis 1995. Il emploie 250 physiciens, ingénieurs et techniciens. Sa mission première est d'offrir à la communauté scientifique les moyens de conduire des recherches fondamentales en physique nucléaire. Les expériences qui y sont menées ont largement contribué à élargir notre connaissance des noyaux. Des progrès considérables dans ce domaine sont attendus grâce à SPIRAL, un outil unique en Europe.

Cela vous intéressera aussi