Sciences

Des polymères nanostructurés améliorent la performance du béton armé

ActualitéClassé sous :physique , polymère , nanostructure

L'équipe de recherche du Dr Edith Maeder reçoit le prix de l'innovation de l'institut Leibniz en recherche sur les polymères de Dresde (IPF), pour ses travaux visant l'amélioration de la durabilité et du comportement, sous différentes conditions, du béton renforcé en textile grâce à l'utilisation de couche limite et de fibre de verre en polymère nanostructuré.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Les fibres permettent de renforcer le béton en améliorant sa résistance à la traction et donc en limitant l'apparition de fissures dans le matériau. L'introduction de fibres textiles (p. ex. fibres de verre) dans la matrice du béton crée un nouveau matériau composite innovateur.

Coupe d'échantillon sans et avec revêtement de fibres de verre. On voit que sur l'échantillon supérieur qui n'a pas de revêtement de fibre de verre, la texture entre la fibre et la matrice de ciment est mauvaise. En revanche sur l'échantillon inférieur, avec le nouveau revêtement, la texture est meilleur. Crédits : http://www.ipfdd.de

Coupe d'échantillon sans et avec revêtement de fibres de verre. On voit que sur l'échantillon supérieur qui n'a pas de revêtement de fibre de verre, la texture entre la fibre et la matrice de ciment est mauvaise. En revanche sur l'échantillon inférieur, avec le nouveau revêtement, la texture est meilleur. Crédits : http://www.ipfdd.de

Pour le centre de recherche coordonnée 528 (SFB 528) "armatures textiles pour renforcer les techniques de construction" soutenu par l'agence de moyens pour la recherche allemande (DFG), une nouvelle installation en fibre de verre résistante aux alcalins a été installée à l'IPF. C'est la première structure de ce genre dans un institut de recherche permettant d'étudier les procédés de fabrication d'un point de vue fondamental et dans des conditions technologiquement pertinentes. Ce développement s'appuie sur de nouveaux systèmes de revêtement multifonctionnel (deux composantes) :

  • d'une part, la couche de protection est optimisée car les additifs permettent d'augmenter la ductilité du film et de réduire ainsi les contraintes résiduelles de traction et les fissures,
  • d'autre part, le nouveau revêtement polymère qui, de par sa structure polymère, a une faible concentration en nanotubes de carbone (
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi