Peter Higgs devant le détecteur Atlas au LHC. © Cern

Sciences

LHC : la chasse au boson de Higgs reprend avec des collisions à 8 TeV !

ActualitéClassé sous :physique , lhc , physique des particules

C'est fait ! À Genève, ce 5 avril 2012 vers 0 h 38 du matin, l'humanité a réussi à faire entrer en collision des faisceaux stables de protons de 4 TeV. En atteignant donc une énergie de collision de 8 TeV, les chercheurs du Cern entendent bien découvrir avant la fin de l'année si le boson de Higgs standard, entraperçu dans les précédentes collisions au LHC, est bien réel.

On vient d'apprendre que la chasse au boson de Higgs a bel et bien repris au LHC après l'obtention de collisions de faisceaux stables à des énergies record dans les détecteurs CMS et Atlas, ainsi que LHCb et Alice (on peut le voir dans cette vidéo). Des collisions de protons à 8 TeV avaient déjà eu lieu le 30 mars 2012 mais ce n'est que ce 5 avril qu'ont été obtenues des conditions suffisamment stables pour commencer à prendre des données.

Comme l'a déclaré Steve Myers, directeur des accélérateurs et de la technologie du Cern : « Grâce à l'expérience acquise lors des deux années d'exploitation fructueuse à une énergie de 3,5 TeV par faisceau, nous pouvons sereinement relever l'énergie cette année, sans risque majeur pour la machine. C'est à présent au tour des expériences d'exploiter au mieux le nouveau potentiel de découverte que nous leur offrons ! ».

Des collisions de protons à 8 TeV ce 5 avril 2012, vues par le détecteur CMS. © Cern

8 TeV pour le boson de Higgs et de la nouvelle physique

On se souvient que des problèmes au niveau des connexions des aimants supraconducteurs de la machine avaient conduit à monter beaucoup plus lentement que prévu en énergie et en luminosité afin d'éviter que des accidents se produisent.

Le passage d'une énergie de collision de 7 TeV à 8 TeV peut sembler bien modeste mais, comme nous l'expliquait Julien Baglio dans un article récent sur le boson de Higgs et ses liens avec les théories de grande unification (GUT) et la supersymétrie, des collisions 8 TeV devraient permettre aux physiciens de savoir si le boson de Higgs standard existe bel et bien en examinant les données collectées pendant l'année 2012.


Un court tour guidé du Cern. © CernTV, YouTube

En tout état de cause, le LHC fera ensuite une longue pause de deux ans pour se préparer à atteindre de nouveaux sommets en énergie et en luminosité des faisceaux, afin de tenter, par exemple, de faire la lumière sur les particules de matière noire.

Pendant ces deux ans, le LHC sera amélioré pour permettre une exploitation à 6,5 TeV par faisceau dès la fin 2014 dans un premier temps. L'objectif final est d'atteindre progressivement l'énergie nominale de 7 TeV par faisceau pour des collisions à 14 TeV, comme il est prévu de longue date.

Il est possible de suivre en direct la chasse au boson de Higgs. Le LHC propose en effet plusieurs sites dédiés aux détecteurs. Il suffit de choisir !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi