Sciences

DUSEL : le futur grand laboratoire souterrain est sur les rails !

ActualitéClassé sous :physique , DUSEL , Homestake

La National Science Foundation (NSF) a annoncé que le futur grand laboratoire souterrain de recherche américain, le  DUSEL (Deep Underground Science and Engineering Laboratory) serait construit dans l'ancienne mine d'or de Homestake, dans le Dakota du sud.

Lumière d'espoir au fond de la mine (Crédit DUSEL)

Un panel de 22 experts internationaux, américains mais aussi japonais, italiens, britanniques et canadiens, choisis afin d'éviter tout conflit d'intérêt, a été chargé de déterminer le meilleur site parmi la douzaine de possibilités offertes, et ont décidé à l'unanimité que Homestake offrait le maximum de potentialités pour remplir cette fonction. Ce choix doit cependant encore être confirmé par la NSF et le Bureau national des Sciences, et surtout, les crédits à allouer à la construction doivent encore être approuvés par le gouvernement et le Congrès.

Schéma de principe du DUSEL.

Ce laboratoire est destiné à accueillir des expériences dans divers domaines de la recherche de pointe, tels la physique des particules, la microbiologie, la biologie ou l'ingénierie. Etabli dans plusieurs strates jusqu'à une profondeur de 2250 mètres sous la surface, il permettra d'éviter toute interaction avec les particules omniprésentes en surface, provenant aussi bien du Soleil que de l'Univers, et qui peuvent fausser les résultats.

Plusieurs projets de recherche établis par de nombreux pays, y compris le Canada, l'Italie et le Japon existent déjà pour le DUSEL, dont certains visent à une meilleure compréhension de la nature de l'antimatière ou des neutrinos. Les scientifiques pensent que ce laboratoire unique pourra les aider à mieux comprendre la nature de la matière noire, qui compose 95% de la masse de l'Univers, ou de certaines particules "fantômes" qui infiltrent le cosmos sans interférer avec la matière. Mais l'emplacement du DUSEL permettra aussi d'étudier la séismicité de la Terre et de mieux modéliser le mécanisme de certaines secousses telluriques, dans le but d'arriver un jour à les prévoir, ou encore d'étudier les caractéristiques des microorganismes vivant à grande profondeur.

L'Etat du Dakota du sud a accepté de financer la réhabilitation du site à hauteur de 35 millions de dollars, tandis que le milliardaire américain Denny Sanford prévoit d'y consacrer 70 millions de dollars. S'il aboutit, le DUSEL devrait être opérationnel en 2011.

Cela vous intéressera aussi