Illustration de la chute d'une météorite. © Tryfonov, Adobe Stock
Sciences

Une précieuse météorite découverte sur le bord d’un chemin au Royaume-Uni

ActualitéClassé sous :météorite , Royaume-Uni , météorite primitive

« Un rêve qui devient réalité. » C'est ainsi que les chercheurs commentent aujourd'hui la découverte qu'ils viennent de faire dans la campagne du Royaume-Uni. Les restes d'une météorite rare qui pourrait contenir des informations capitales sur la formation de notre Système solaire.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 questions sur les météorites  Elles auraient causé la disparition des dinosaures et leurs cratères ornent la surface de la Terre. Chaque jour, la Planète est bombardée par des centaines de météorites. 

Le 28 février dernier, aux alentours de 22 h 55, heure de Paris, une boule de feu a traversé le ciel du Royaume-Uni -- et du nord de la France. Elle a notamment été filmée par les caméras du UK Meteor Observation Network. Les chercheurs ont retracé sa trajectoire avant de lancer un appel aux habitants de la région du nord de Cheltenham pour en retrouver les restes.

Ils ont d'abord été localisés -- sous la forme d'un tas de poussière et de cailloux -- sur le bord d'un chemin, dans le village de Winchcombe. Puis les chercheurs ont fouillé la campagne alentour pour finalement en ramasser plusieurs petits fragments.

Si les scientifiques s'intéressent tant à ces restes, c'est que la météorite qui les a laissés était de celle qu'ils appellent les météorites primitives. Une chondrite carbonée. Une météorite rare. Seulement 51 des 65.000 retrouvées jusqu'à présent sur Terre en sont. Et elles sont parmi les plus vierges de toutes, portant les traces de la formation de notre Système solaire.

Un fragment de la météorite qui a traversé le ciel du Royaume-Uni le 28 février 2021. Il pèse environ 4 grammes. © Natural History Museum

Des éléments précieux

Certains fragments de celle-ci apparaissent entièrement noirs et sans traits. D'autres sont gris foncé avec des taches irrégulières et pâles. Bref, la météorite d'origine semble avoir été complexe. Peut-être issue d'un astéroïde et même de plusieurs astéroïdes entrés en collision. Parfois, il n'y a pas besoin d'aller titiller les astéroïdes -- comme l'ont récemment fait les missions Hayabusa2 et Osiris-Rex -- pour récupérer quelques échantillons. La nature nous les apporte presque sur un plateau.

Les chercheurs vont désormais étudier ces restes dans le détail et le plus vite possible. Le fait qu'ils les aient ramassés rapidement après la chute de la météorite devrait en effet les aider à obtenir des informations précieuses portées par des éléments instables. Et par ses composés organiques qui ont pu être au maximum préservés d'une contamination par la Terre.

Des chercheurs ont mis la main sur les restes d’une météorite rare dans la campagne du Royaume-Uni. © Natural History Museum
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !