Sciences

La chute d'une météorite observée en France et en Suisse le 15 mars

ActualitéClassé sous :météorite , météorite Chelyabinsk , météorites

Une météorite a pu être observée dans plusieurs régions d'Europe au cours de la soirée du dimanche 15 mars 2015. Les nombreux témoignages publiés sur les réseaux sociaux ou dans les journaux locaux parlent d'un bolide flamboyant accompagné de grondements. Vraisemblablement aussi gros que le poing lors de son entrée dans notre atmosphère, un fragment a très bien pu toucher le sol, estime un spécialiste suisse.

En octobre 2009, un bolide a pu être photographié lors de sa chute dans le ciel de Groningen, aux Pays-Bas. Celui observé le 15 mars 2015 en France, en Allemagne, en Suisse et en Autriche s’est lui aussi brisé en morceaux lors de son entrée dans notre atmosphère. © Robert Mikaelyan

Dans la soirée du dimanche 15 mars, vers 20 h 44, de nombreuses personnes en Europe ont eu la chance d'assister à la chute d’une météorite. Un remarquable bolide qui fut aussitôt signalé sur les réseaux sociaux et divers forums spécialisés. Très vite, les vidéos ont afflué sur Internet et d'autres médias, témoignant de la luminosité exceptionnelle de cette « étoile filante ».

Elle fut notamment observée en Suisse, au sud de l'Allemagne, en Autriche et dans l'est de la France, en particulier l'Alsace et la Lorraine. « Nous avons vu une intense lumière verdâtre se déplacer très rapidement dans le ciel », raconte un habitant de Lucerne, en Suisse, au journal 20minuten.ch. Un témoin de la région de Dübendorf (Suisse) raconte quant à lui « avoir vu le ciel passer de nuit à pleine journée ».

Beaucoup évoquent aussi un bruit de tonnerre, un grondement sourd qui accompagnait ce phénomène spectaculaire. « Il pourrait avoir été provoqué par un bang supersonique qui se produit lorsqu'un objet se déplace plus rapidement que le son, soit à plus de 300 mètres par seconde », a estimé Wakter Krein, directeur technique de l'observatoire de Samedan (Suisse). Pour Jonas Schenker, spécialiste des météorites à la Société astronomique suisse, interrogé par le quotidien Le Matin, cette météorite, qui est probablement le fragment d'un astéroïde, devait être « grosse comme le poing ». Elle se serait « rapprochée à environ 20 km de la surface terrestre ». Il n'est donc pas exclu qu'un débris ait pu s'écraser sur le sol, mais rien n'a encore été retrouvé pour l'instant.

La chute de la météorite du 15 mars a pu être filmée par des amateurs, comme c'est le cas de cet automobiliste en Autriche, dans la région du Tyrol. © simi366, Youtube

Plusieurs centaines de tonnes de micrométéorites chaque jour

Certes de taille plus modeste que le corps céleste d'environ 19 mètres qui avait explosé dans l'atmosphère, au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk, le 15 février 2013, cet intrus cosmique visible dans une des régions les plus peuplées et urbanisées de la Planète rappelle que la Terre est chaque jour bombardée de météorites... Plusieurs centaines à 10.000 tonnes chaque jour en moyenne, selon la Nasa. Fort heureusement, l'immense majorité d'entre elles ne sont pas plus grosses qu'un grain de sable ou de riz.

Cela vous intéressera aussi