Des chercheurs de l’université d’Hawaï (États-Unis) ont trouvé de l’hématite du côté des pôles de la Lune. Une surprise ! © Shuai Li, université d’Hawaï
Sciences

Bizarre, il y a de la rouille sur la Lune

ActualitéClassé sous :lune , hématite , rouille

Sur la Lune, il n'y a pas d'oxygène. Pas d'eau liquide non plus. Pourtant, des astronomes annoncent aujourd'hui y avoir détecté de l'hématite -- une forme oxydée du fer, un peu comme la rouille -- en quantité non négligeable.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La Lune comme vous ne l'avez jamais vue !  Découvrez la Lune en 4K à travers les yeux de la sonde LRO. Cette dernière, qui vient de fêter ses 10 ans, nous livre des images très détaillées de plusieurs régions de notre satellite. Ici, le cratère Tycho et les pentes de sa montagne centrale surmontée d’un rocher solitaire ; là, le vaste réseau de cratères au pôle sud, à l’intérieur du plus ancien bassin d’impact de la Lune. Un régal pour les yeux. Une balade à savourer en plein écran. 

Des astronomes de l’université d’Hawaï (États-Unis) viennent de trouver des quantités d’hématite sur la Lune, à des latitudes élevées. C'est une surprise, car l'hématite, de formule chimique Fe2O3, est un minéral hautement oxydé. Or la surface de notre satellite naturel est réputée quasi-dépourvue d'oxygène.

« Notre hypothèse est que cette hématite s'est formée par oxydation du fer lunaire par l'oxygène de la Terre », explique Shuai Li, chercheur, dans un communiqué de l’université d’Hawaï. Pendant la pleine Lune, notre satellite est en effet protégé des vents solaires par la queue magnétique de la Terre. Et du même coup, d'un vent d'hydrogène qui empêche toute oxydation. À ce moment-là, de faibles quantités d'oxygène de la haute atmosphère terrestre peuvent être soufflées vers la Lune et créer des conditions favorables à la formation d'hématite.

L’influence de la Terre

C'est en analysant les données de réflectance acquises par le Moon Mineralogy Mapper (M3) embarqué à bord de la mission indienne Chandrayaan-1 que les chercheurs ont découvert l'hématite. Ils ont aussi montré que sa présence sur la Lune est corrélée à la présence de glace d'eau -- qui joue donc également un rôle. Et que l'hématite est particulièrement concentrée sur les faces toujours exposées à la Terre.

Ces travaux laissent penser que notre Planète a pu jouer un rôle important dans l'évolution de la surface de la Lune. Et les chercheurs espèrent en apprendre plus grâce au programme Artemis planifié par la Nasa. Les signatures chimiques de l'hématite ramenée par les missions de ce programme pourraient confirmer l'hypothèse qu'ils avancent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !