Sciences

Le tombeau du roi Hérode découvert en Cisjordanie

ActualitéClassé sous :Homme , Hérode , tombeau

La découverte du tombeau du roi Hérode au sommet du mont Hérodion en Cisjordanie, à une douzaine de kilomètres au sud de Jérusalem, est non seulement un évènement archéologique majeur, mais aussi l'aboutissement de plus d'un demi siècle de recherches acharnées sur le terrain.

Reconstitution du Temple d'Hérode 1er. Crédit : 1ère edition du Nordisk familjebok (1904).

Fils cadet d'Antipater, procurateur de Judée, et d'une princesse arabe, Hérode 1er est nommé par le Sénat romain stratège de Galilée en 47 avant notre ère, puis proclamé roi de Judée sept ans plus tard.

Pièce de monnaie en cuivre utilisée sous Hérode 1er. Crédit : Jewish Encyclopedia (1901-1906).

Considéré tantôt comme un assassin pervers, tantôt comme un grand bâtisseur, Hérode a marqué les trente années de son règne d'évènements qui ont marqué le destin de l'humanité, tels l'exécution de 45 notables du parti d'Antigonos membres du Sanhédrin (autorité suprême religieuse et cour de justice politique), de sa mère, d'une de ses épouses (la seule qu'il aimait), ou le massacre des Innocents où tous les enfants de moins de deux ans vivant à Bethléem furent exécutés devant la menace de la naissance d'un nouveau Roi des Juifs.

Mais on lui doit aussi la construction des remparts qui ceinturent la vieille ville de Jérusalem et l'agrandissement de ses territoires, l'amenant à régner sur l'ensemble de la Palestine. Bien que profondément helléniste, Hérode a toujours respecté les traditions du peuple juif et a décidé, en l'an -20, de rebâtir le Temple de Jérusalem, auquel il devait ajouter la forteresse Antonia ainsi que le palais de Massada, devenu ultérieurement un poste stratégique clé de la résistance juive contre l'envahisseur romain.

La découverte

C'est dans un de ses anciens palais, au sommet du mont Hérodion, que le tombeau a été découvert. Ces fouilles ont été entreprises en 1950 par un groupe de moines franciscains, puis reprises en 1972 par des archéologues israéliens sous la direction de Ehoud Netzer, de l'université hébraïque de Jérusalem. Enfin, les premiers éléments du sarcophage ont été mis à jour il y a environ trois semaines.

Bien qu'aucune inscription ni débris osseux n'aient encore été découverts, la décoration du sarcophage, taillé dans de la pierre ocre de Jérusalem et ornés de rosettes, ne permet aucun doute sur sa destination et Ehoud Netzer se dit convaincu qu'il s'agit bien de la dernière demeure d'Hérode 1er. "Hérode nous a laissé une construction formidable, Hérodion, un palais énorme et unique au bord du désert, le seul site qui porte son nom, et celui où il a lui-même choisi d'être enterré", affirme Ehoud Netzer avec enthousiasme, en insistant sur l'importance majeure de la découverte. "Nous avons commencé à comprendre que nous étions tout près de notre objectif quand nous avons découvert les premiers éléments du sarcophage", poursuit-il. "Deux d'entre eux sont ici. C'est un sarcophage monumental, dont seulement un ou deux du même type ont été découverts jusqu'ici."  

Cela vous intéressera aussi