Sciences

La pyramide de Sechséchet sort du sable après 4300 ans

ActualitéClassé sous :Homme , Saqqarah , Téti

Une pyramide jusque-là inconnue a surgi des sables de Saqqarah. Annoncée par le ministre de la Culture égyptien Farouk Hosni, ce monument vient combler une lacune dans l'histoire du pharaon Téti et de la sixième dynastie.

La pyramide de Téti 1er. Source Commons

Fondateur de la sixième dynastie, Téti 1er a régné sur l'Egypte de -2323 à -2291. La pyramide de Téti, une structure à faces lisses, est historiquement la deuxième pyramide à textes. Une pyramide satellite, deux pyramides de reines - ses épouses Khouit et Ipout accompagnées de structures cultuelles - et un temple funéraire avaient déjà été découverts par Gaston Maspero en 1882. Le complexe a ensuite été exploré durant plusieurs campagnes s'étalant de 1907 à 1965. Pourtant, la sépulture de sa mère, Sechséchet, restait introuvable.

Aussi l'annonce de la découverte de la pyramide funéraire de Sechséchet éclaire-t-elle sous un jour nouveau cette reine dont on sait peu de choses. Tout au plus la connaît-on pour ses problèmes d'alopécie, et pour les suppliques qu'elle adressait à ses médecins afin qu'ils mettent au point un remède contre la chute des cheveux...

Une tombe réutilisée bien plus tard

Aujourd'hui âgée de 4.300 ans, la pyramide de Sechséchet se situe dans la nécropole de Saqqarah, à une vingtaine de kilomètres au sud du Caire. Cette immense nécropole qui constitue une partie du cimetière de Memphis s'étend sur six kilomètres de long et 1.500 mètres de large. Elle a été exploitée durant toute l'Egypte antique puis jusqu'à l'époque romaine, et abrite aussi la première pyramide jamais construite (à degrés), édifiée par Imhotep pour le roi Djéser vers -2700.

La pyramide de Djeser, à proximité du lieu de la découverte. Source Commons

La base de la nouvelle pyramide est enfouie à 20 mètres de profondeur et mesure 22 mètres de côté. Sa hauteur est aujourd'hui d'environ 5 mètres, mais sa taille initiale est estimée à environ 14 mètres.

Un passage donnant accès à la chambre funéraire a également été découvert, mais celle-ci n'a pas encore été atteinte. Il est cependant peu probable qu'elle renferme un trésor ou même des informations importantes car elle a probablement été l'objet de pillages. De plus, quelques indices, dont une statuette en bois de l'ancien dieu égyptien Anubis et diverses figurines funéraires datant d'époques ultérieures semblent indiquer que la sépulture aurait pu être réutilisée sous la domination romaine.

Mais cela ne ternit pas l'importance de cette découverte, qui apporte la dernière pièce d'un puzzle que les archéologues cherchaient à compléter depuis plus de vingt ans. Son exploration devrait débuter incessamment.

Cela vous intéressera aussi