Des travaux dirigés par des astronomes de l’Université du Maryland (États-Unis) révèlent six galaxies Liners (Low-Ionisation Nuclear Emission-Line Region) se transformant soudainement en quasars enflammés. Les chercheurs suggèrent qu’ils ont découvert un type entièrement nouveau d’activité des trous noirs. © dotteddyeti, Fotolia

Sciences

Étonnant : des galaxies se transforment soudainement en quasars

ActualitéClassé sous :Galaxie , trou noir , galaxie Liner

Mis en service en 2018 à l'observatoire du mont Palomar (États-Unis), le Zwicky Transient Facility (ZTF) a pour objectif de détecter des objets astronomiques dont la luminosité varie de manière relativement brutale. De nouvelles observations viennent justement de révéler des transformations spectaculaires au cœur de six galaxies jusqu'alors relativement paisibles.

Des galaxies, il en existe de différentes formes et de différentes tailles. Certaines sont extrêmement vives. D'autres, plus discrètes. Et parmi ces dernières, il y a les galaxies dites Liners, pour Low-Ionisation Nuclear Emission-Line Region. Elles comptent tout de même pour un tiers des galaxies situées dans notre voisinage. Il s'agit de galaxies dont le noyau présente une faible luminosité.

Ce sont six de ces galaxies que des astronomes de l'université du Maryland (États-Unis) ont observées à l'aide du Zwicky Transient Facility (ZTF). Ils rapportent que ces galaxies, jusqu'alors paisibles, se sont transformées sous leurs yeux en quasars, des objets extrêmement lumineux. Le tout en seulement quelques mois.

« Nous avons d'abord pensé au résultat d'une étoile passant trop près d'un trou noir supermassif et se faisant déchiqueter. Mais nous avons finalement conclu que nous avions affaire à des trous noirs en sommeil en pleine transition vers un état de quasar, explique Sara Frederick, astronome. Le fait que le phénomène ait pu être observé dans six galaxies Liners toutes relativement discrètes suggère que nous avons identifié une classe totalement nouvelle de noyau actif de galaxie. »

À gauche, une galaxie Liners telle que celles étudiées par les chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) et à droite, le type de quasar dans lequel elle s’est transformée en quelques mois seulement. © Image de gauche : ESA/Hubble, Nasa et S. Smartt, Queen’s University Belfast ; image de droite : Nasa, JPL-Caltech

Une nouvelle classe de noyau galactique

Rappelons qu'un quasar doit son importante luminosité -- certains sont des milliers de fois plus lumineux que notre Voie lactée -- à la présence en son cœur d'un trou noir supermassif particulièrement vorace. Et la théorie veut qu'un quasar mette plusieurs milliers d'années à s'allumer. Or, ceux observés ici par les chercheurs sont apparus en quelques mois seulement.

Dans l'espoir de mieux comprendre le processus en jeu, les astronomes ont procédé à des observations de suivi à l'aide de différents instruments, au sol et dans l'espace (Hubble, Spitzer, Swift, etc.). Ils ont ainsi pu confirmer que les galaxies Liners peuvent bien héberger un trou noir supermassif actif en leur centre. Mais, contrairement à ce qu'il se passe habituellement pour les quasars, seuls les gaz et les poussières les plus proches du noyau des galaxies étudiées se sont éclairés. Les astronomes soupçonnent ainsi que l'activité doit se propager progressivement à partir du noyau galactique. De quoi préciser peut-être comment se développe un quasar nouveau-né.

Des forces extrêmes en jeu

Reste à établir comment les changements observés ont pu se produire à une échelle de temps humaine. Et pourquoi une quantité aussi colossale de gaz et de poussière s'est brusquement effondrée sur les trous noirs de ces six galaxies-là. « Les forces en jeu doivent être extrêmes », ne peut qu'imaginer, pour l'heure, Sara Frederick.

  • Les galaxies Liners sont des galaxies réputées faiblement lumineuses.
  • Six d’entre elles viennent de se transformer soudainement en quasars.
  • Les astronomes soupçonnent l’existence d’une classe totalement nouvelle de noyau galactique actif.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Première image d’un trou noir supermassif : plongez au cœur de la galaxie M87  Découvrez où se cache le trou noir supermassif dont les astronomes ont dévoilé la première image de l’histoire. Cette vidéo nous transporte jusqu’au centre de la plantureuse galaxie qui l’abrite, à 55 millions d’années-lumière de la Terre.