Dans la zone habitable d’une planète, on peut trouver des planètes tempérées, comme notre Terre. Mais aussi des planètes glacées. Et les astronomes les imaginaient jusqu’alors impropres à la vie. Pourtant une nouvelle étude suggère que ces planètes glacées pourraient présenter des points chauds habitables. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Extraterrestres : 8 théories pour expliquer le silence Pourquoi les extraterrestres ne se montrent-ils pas ? Plusieurs théories peuvent expliquer le silence des extraterrestres. Futura vous en présente ici 8. Rentrez dans le secret...

Au cours de son histoire, notre planète a connu des épisodes dits « boule de neige ». Des périodes - trois au minimum - au cours desquelles la TerreTerre s'est complètement recouverte de glace. La vie, alors, se cantonnait aux profondeurs des océans. Et elle a ainsi surmonté l'épreuve. Mais que serait-il advenu d'une forme de vie évoluant sur la terre ferme à ce moment-là ?

Des astronomesastronomes de l'université de Toronto (Canada) estiment aujourd'hui qu'il pourrait subsister, sur des planètes glacées - c'est ainsi que l'on appelle les exoplanètesexoplanètes semblables à la Terre, mais recouvertes de glace -, des sortes d'îlots de terre tempérés. Des îlots qui pourraient abriter la vie.

Sur cette vue d’artiste d’une planète glacée, la glace couvre les océans. Mais on devine quelques îlots de terre potentiellement tempérés. © 8moments, Pixabay License
Sur cette vue d’artiste d’une planète glacée, la glace couvre les océans. Mais on devine quelques îlots de terre potentiellement tempérés. © 8moments, Pixabay License

Des températures tempérées au milieu des continents

Notez que les planètes se glacent notamment lorsque leur niveau de dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique baisse de manière excessive. Lorsque l'eau de pluie absorbe le dioxyde de carbonedioxyde de carbone et le transforme en acide carboniqueacide carbonique, celui-ci réagit avec les roches du sol lors de l'érosion. Cette interaction décompose l'acide carbonique. Il se lie aux minérauxminéraux, qui sont ensuite transportés et stockés au fond des océans. Et les scientifiques pensaient que les planètes glacées n'éliminaient plus de dioxyde de carbone, car toute leur eau de surface était gelée.

Or, l'atmosphèreatmosphère de certaines planètes glacées continue à perdre du dioxyde de carbone. De quoi soupçonner l'existence d'un sol non gelé et de précipitationsprécipitations occasionnelles pour que l'eau puisse poursuivre son œuvre. Les simulations des chercheurs montrent ainsi que, sur les planètes glacées, des terres situées au centre des continents peuvent afficher des températures supérieures à 10 °C et profiter de la présence d'une eau liquide.