Image composite de Phobos prise par TGO le 26 novembre, à 7.700 km de distance. © ESA, Roscosmos, Cassis

Sciences

Mars : la lune Phobos photographiée par TGO

ActualitéClassé sous :étude de Mars , TGO , ExoMars

La sonde Trace Gas Orbiter (TGO), qui partageait ses premières images de Mars la semaine dernière, vient de nous offrir son premier portrait de la lune Phobos, toujours dans le cadre de sa campagne de calibration, prélude à ses premières investigations.

Arrivée autour de Mars le 19 octobre, la sonde Trace Gas Orbiter (TGO), de la mission ExoMars 2016, nous a transmis ses premières images de la planète un mois plus tard ; des images acquises lors de sa première orbite.

Le 26 novembre, alors que la sonde des agences spatiales européenne (ESA) et russe (Roscosmos) accomplissait sa deuxième orbite -- pour l'instant très elliptique, approchant la sonde jusqu'à 230-310 km de la Planète rouge et l'éloignant jusqu'à 98.000 km --, ce fut au tour de la lune Phobos d'être prise pour cible dans le cadre du calibrage des instruments de TGO.

Cet objet minuscule, de 27 km dans sa plus grande longueur, était alors à 7.700 km du vaisseau qui, parallèlement à ces réglages, poursuit jusqu'à fin 2017 ses manœuvres d'aérofreinage pour une installation sur une orbite plus circulaire.

Deuxième orbite elliptique de TGO autour de Mars accomplie entre le 24 et le 28 novembre 2016. Les couleurs indiquent les moments où furent testés les différents instruments : en jaune, ACS (Atmospheric Chemistry Suite) ; en vert, Cassis (Colour and Stereo Surface Imaging System) ; en bleu, Frend (Fine Resolution Epithermal Neutron Detector) et en rouge Nomad (Nadir and Occultation for Mars Discovery). © ESA

Des clichés pris avec plusieurs filtres

Une image composite (la plus en haut dans cet article) rassemble des clichés pris à travers plusieurs filtres permettant de mettre en évidence les différents profils minéralogiques de Phobos. Un anaglyphe a été créé pour ceux qui possèdent des lunettes 3D rouge et bleu (à voir ici).

« Bien que des images de Phobos en plus haute résolution aient été retournées par d'autres missions, comme Mars Express, de l'ESA, et Mars Reconnaissance Orbiter, de la Nasa, cela fournit un bon test permettant de voir ce qui peut être fait avec nos données en un temps très court », s'est réjoui Nick Thomas, qui dirige l'équipe de l'instrument Cassis (Colour and Stereo Surface Imaging System) à l'université de Berne.

TGO est sur les traces des gaz rares présents dans l'atmosphère ténue de notre voisine Mars, et aussi sur celles de l'eau sous la surface de la Planète rouge. Il aura également pour tâche de relayer les données collectées par le futur rover ExoMars 2020.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi