Les humains sont-ils équipés pour faire face aux virus extraterrestres ? © MaksymFilipchuk, Adobe Stock

Sciences

Notre système immunitaire peut-il se défendre contre les micro-organismes extraterrestres ?

ActualitéClassé sous :Espace , Virus , activation des cellules immunitaires

-

Une nouvelle étude révèle que les mammifères seraient mal équipés contre les germes spatiaux. En effet, leur système immunitaire aurait du mal à identifier les microbes venus d'autres planètes et à réagir à leurs attaques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'Odyssée interstellaire : la première mission à se poser sur une exoplanète  Les images de Neil Armstrong foulant le sol lunaire nous ont tous secoués. Alors, imaginez ce que ressentiront ceux qui recevront des images d’un vaisseau posé sur un autre monde. Un monde situé au-delà de notre Système solaire ! Pour en avoir un aperçu, découvrez cet extrait vidéo de L’Odyssée interstellaire, le documentaire d’Arte. 

Si l'Homme espère un jour conquérir l'espace, les changements de gravité et les rayonnements cosmiques ne seront pas les seuls défis auxquels il devra se confronter pour maintenir son corps en bonne santé. Que se passerait-il par exemple si nous étions exposés à un micro-organisme venu d'une autre planète ou d'une lune où la vie aurait évolué ? C'est la question que s'est posée une équipe de scientifiques de l'université d'Exeter, en Angleterre.

Les exo-peptides attaquent

« La vie sur Terre repose sur 22 acides aminés essentiels, explique Katja Shaefer, auteure principale de l'étude, parue dans la revue MicroorganismsNous avons théorisé que des formes de vie ayant évolué dans un environnement avec des acides aminés différents pourraient les contenir dans leur structure. Nous avons synthétisé chimiquement des "exo-peptides" contenant des acides aminés rares sur Terre, et avons testé la capacité du système immunitaire d'un mammifère à les détecter ». Afin de savoir comment nous nous défendrions face à l'attaque d'un corpuscule étranger, les chercheurs se sont concentrés sur les souris, dont le système immunitaire est relativement similaire à celui des êtres humains.

Deux exo-peptides ont été injectés chez des souris pour tester leur réponse immunitaire. © BillionPhotos.com, Fotolia

Ils ont ainsi soumis les cellules immunitaires des rongeurs aux deux peptides extraterrestres, imitant la structure d'exo-peptides fréquemment trouvés sur le corps des météorites. Une réponse immunitaire a bien été déclenchée par cette intrusion, néanmoins, l'équipe a constaté que celle-ci était moindre qu'en temps normal. « Nous spéculons donc que le contact avec des mciro-organismes extraterrestres pourrait poser un risque immunologique pour les missions spatiales dédiées à ramener des organismes d'exoplanètes et de lunes. » Sans surprise, des précautions supplémentaires devront donc être prises si nous décidions un jour de collecter des micro-organismes extraterrestres pour les rapatrier sur Terre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !