Événement ce mercredi soir 27 mai : un lanceur Falcon 9 développé par la société privée SpaceX va emporter dans l’espace deux astronautes de la Nasa. Le premier vol habité lancé depuis les États-Unis depuis l’arrêt du programme navettes spatiales, en juillet 2011. L’occasion pour le pays de retrouver son indépendance spatiale perdue depuis près de dix ans. Rencontre avec ces hommes qui s’apprêtent à entrer dans l’histoire.

Ce mercredi 27 mai 2020, il sera exactement 22 h 33, heure de Paris, lorsque le Crew Dragon, véhicule habité développé par SpaceXSpaceX, décollera du mythique pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy (États-Unis). Celui qui, il y a plus de 50 ans, voyait partir vers la LuneLune, les missions Apollo. À bord, deux astronautesastronautes expérimentés de la NasaNasa choisis dès 2018. Leur mission : profiter du voyage vers la Station spatiale internationaleStation spatiale internationale (ISS) pour valider en vol, l'ensemble des systèmes de l'engin.

Robert Behnken sera l’un des astronautes à bord du Crew Dragon qui décollera ce 27 mai du Centre spatial Kennedy (États-Unis). © Nasa
Robert Behnken sera l’un des astronautes à bord du Crew Dragon qui décollera ce 27 mai du Centre spatial Kennedy (États-Unis). © Nasa

Astronaute depuis la sélection de l'an 2000, Robert Behnken -- dit Bob --, diplômé en physiquephysique et en mécanique, sera le commandant des opérations conjointes. Il a déjà effectué deux vols dans l'espace -- toujours à bord de la navette Endeavour -- et plusieurs sorties extravéhiculaires -- 37 heures au total. Cette fois, il sera responsable du rendez-vous avec l'ISS, de l'amarrage et du désamarrage ainsi que des activités qui doivent se dérouler pendant que le Crew DragonCrew Dragon sera amarré à la station.

Douglas Hurley sera l’autre astronaute à bord du Crew Dragon qui décollera ce 27 mai du Centre spatial Kennedy (États-Unis). © Nasa
Douglas Hurley sera l’autre astronaute à bord du Crew Dragon qui décollera ce 27 mai du Centre spatial Kennedy (États-Unis). © Nasa

Douglas Hurley -- dit Doug --, également astronaute depuis la sélection de l'an 2000, sera le commandant de la mission baptisé Demo-2. Il sera responsable du lancement, de l'atterrissage et de la récupération. Il a déjà effectué deux vols spatiaux. Il était notamment le pilote du dernier vol de la navette Atlantis, en 2011. Avant de rejoindre la Nasa, il était pilote de chasse et d'essai dans l'US Marine Corps.

Prêts au lancement

Robert Behnken et Douglas Hurley seront accueillis à bord de l'ISS, le temps d'effectuer quelques tests supplémentaires sur le Crew Dragon. Et de participer aux opérations scientifiques à bord. La duréedurée de leur mission -- probablement entre un et quatre mois -- sera déterminée une fois le véhicule amarré, en fonction notamment de la date prévue pour le prochain lancement.

Si tout se passe bien, la première mission opérationnelle du Crew Dragon pourrait en effet être lancée avant la fin 2020. Le véhicule pourra dès lors transporter jusqu'à sept astronautes.

À terme, le Crew Dragon sera capable de rester en orbiteorbite pendant 210 jours au moins.

Le saviez-vous ?

Pour assurer un lancement tel que celui du Crew Dragon, il faut en général mobiliser des dizaines de personnes. En cette période de pandémie de Covid-19, la Nasa a bien sûr choisi de protéger ses équipes. Contrôles de température, distanciation physique, ouverture de plusieurs pièces, fenêtre en plexiglas entre les postes, désinfection des locaux.

Depuis le 13 mai, Robert Behnken et Douglas Hurley sont en quarantaine — une procédure classique avant un voyage dans l’espace — et ils seront testés deux fois avant le grand départ. Tous ceux qui devront entrer en contact avec eux porteront masques et gants.

La Nasa et Space X demandent également au public, « pour le bien de tous » de ne pas se réunir aux abords du Centre spatial Kennedy. En 2011, les Américains avaient été plus d’un million à se rassembler sur les plages de Cape Canaveral pour assister au départ décollage d’une navette de la Nasa !

Notez que des aléas météorologiques pourraient bien venir gâcher la fête. Et reporter le lancement. Selon le responsable météométéo de l'opération, à ce jour, il y aurait tout de même quelque 40 % de risques pour que des précipitationsprécipitations et des nuagesnuages viennent repousser le lancement du Crew Dragon. Deux autres créneaux sont d'ores et déjà bloqués : samedi 30 mai ou dimanche 31 mai 2020, respectivement à 21 h 22 et à 21 h 00.

Le lancement du Crew Dragon est à suivre en direct sur Nasa TV ce mercredi 27 mai, dès 18 h 15, heure de Paris et jusqu'à son amarrage à la Station spatiale internationale (ISS) à 17 h 29, jeudi 28 mai 2020.