Le jeune jet stellaire sinueux, MHO 2147, semble serpenter à travers un champ d'étoiles dans cette image capturée au Chili par l'Observatoire international Gemini, un programme du NOIRLab de la NSF. © International Gemini Observatory, NOIRLab, NSF, AURA
Sciences

La naissance des étoiles et leurs jets stellaires en détails

ActualitéClassé sous :Espace , astrophysique , Etoiles

[EN VIDÉO] Deux jets stellaires capturés en détail par l'Observatoire Gemini  Deux jets stellaires provenant de jeunes étoiles ont été capturés en détail par l’Observatoire international Gemini, situé au Chili. Ces observations ont été faites à l'aide du système d'optique adaptative du télescope Gemini Sud de l’Observatoire. Il permet aux astronomes de contrer les effets de la turbulence atmosphérique, qui tend à brouiller et faire scintiller les étoiles. Les détails se trouvent dans la vidéo, complétée par des sous-titres rédigés en anglais. © International Gemini Observatory, NOIRLab, NSF, AURA 

Émis par des jeunes étoiles en cours de formation, des jets de matière ionisée ont pu être observés avec une grande précision grâce à l'Observatoire Gemini, situé au Chili. D'après les astronomes, leur apparence donne des indices sur leur environnement direct.

Sur ces dernières images capturées par l'Observatoire international Gemini, il semble onduler parmi un champ d'étoiles. Dénommé MHO 2147, ce jet stellaire se trouve à environ 10.000 années-lumière de la Terre et est émis par une étoile en formation. C'est par l'effondrement gravitationnel d'un nuage de poussière moléculaire que débute la vie de ces astres. Vient ensuite une longue phase de croissance, durant laquelle l'étoile en devenir accrète en continu de la matière de son disque protoplanétaire

Les jets stellaires observés par Gemini proviennent directement de cette phase, et découlent plus particulièrement des interactions entre le champ magnétique de l'étoile et celui du disque. Ces interactions conduisent la protoétoile à éjecter, souvent par salves, parfois de manière continue, des torrents de gaz ionisé dans des directions opposées. 

Ce panneau de 4 images montre des extraits de certaines des caractéristiques du jet stellaire MHO 2147. Le panneau supérieur droit montre le centre du jet où les zones rose pâle sont des nébuleuses susceptibles de contenir de jeunes étoiles massives, entourées de disques d'accrétion, qui éjectent de la matière pour créer une cavité. Dans les autres panneaux, les zones bleues sont des nuages diffus d'hydrogène moléculaire excités par la collision entre la matière environnante et la matière éjectée par les étoiles individuelles. © International Gemini Observatory, NOIRLab, NSF, AURA

Chaque détail de ces jets donne une information sur l’environnement direct de l’étoile

Dans leur étude publiée dans la revue Astronomy & Astrophysics, les astronomes expliquent que l'apparence de chaque jet stellaire témoigne non seulement des caractéristiques de l'étoile émettrice, mais aussi des phénomènes physiques qui l'entourent. Dans le premier cas, c'est de l'attraction gravitationnelle des étoiles voisines que résulterait l'apparence ondulée de MHO 2147. En effet, l'attraction des astres proches tend à détourner les jets de matière émis par l'étoile au fil du temps, lui donnant ainsi sa forme sinueuse. Les auteurs supposent ainsi qu'elle pourrait se situer dans un système binaire, donc avec une étoile voisine très proche, voire dans un système triple.

Tandis que pour le deuxième jet observé par Gemini, MHO 1502, il en est tout autre. Situé à environ 2.000 années-lumière dans une zone de formation d'étoiles connue sous le nom de région HII, son apparence sous forme d'une chaîne de nœuds témoigne d'une émission de matière intermittente par l'étoile source. Étoile qui serait en fait elle aussi un système binaire, estiment les chercheurs. Ils concluent sur l'impossibilité de trancher pour le moment, à cause d'un manque de données précises sur ces deux jets stellaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !