Un chercheur estime que la Voie lactée pourrait abriter quatre civilisations extraterrestres hostiles à notre égard. © sdecoret, Adobe Stock
Sciences

Il y aurait 4 civilisations extraterrestres hostiles dans la Voie lactée susceptibles d’envahir la Terre, selon ce chercheur

ActualitéClassé sous :civilisations extraterrestres , exoplanète , planète habitable

[EN VIDÉO] L'Odyssée interstellaire : et si l'on découvrait une forme de vie extraterrestre évoluée ?  Il est déjà possible d'imaginer scientifiquement, dans les grandes lignes, comment serait construit un vaisseau interstellaire autorisé par les lois de la physique et de la technologie. Après 50 ans de voyage en direction d'une étoile dans la banlieue proche du Soleil, l'intelligence artificielle, gérant la mission d'un tel navire, pourrait explorer une exoterre avec des drones pour y faire non seulement la découverte d'une vie ailleurs mais aussi d'une vie intelligente comme le montre cet extrait du documentaire L’Odyssée interstellaire, diffusé sur Arte. 

Existe-t-il des planètes ailleurs que dans notre Système solaire ? La réponse est « oui ». Certaines sont-elles habitables ? La réponse est « très probablement ». Certaines sont-elles habitées ? La réponse est « possible ». Certaines de ces civilisations extraterrestres pourraient-elles avoir l'envie d'envahir la Terre ? Un chercheur livre sa réponse.

Nous le savons maintenant, la Voie lactée abrite des milliards de planètes. Parmi elles, de nombreuses sont potentiellement habitables. Mais ce que nous ignorons toujours, c'est combien sont-elles à être réellement habitées ? Et parmi elles, combien pourraient porter des civilisations extraterrestres hostiles ? Des civilisations qui pourraient nourrir à notre encontre des envies d'invasion. Quatre, répond aujourd'hui Alberto Caballero, un chercheur de l’université de Vigo (Espagne) déjà connu pour ses travaux sur le mystérieux signal « Wow ! ».

Pour en arriver à cette conclusion, le chercheur s'est littéralement mis dans la peau de ces extraterrestres. Plus exactement, il a envisagé la probabilité pour que notre propre civilisation humaine attaque une exoplanète habitée. À partir de là, il a extrapolé une estimation de la prévalence des civilisations extraterrestres hostiles.

Alberto Caballero a d'abord compté combien d'invasions avaient eu lieu sur Terre entre 1915 et 2022. Puis il a pondéré la probabilité pour chaque pays de lancer une telle attaque par les dépenses militaires mondiales. Et ajouté la probabilité de chaque pays de déclencher une invasion. Enfin, il a divisé le tout par le nombre total de pays sur Terre. Pour obtenir ce qu'il appelle « la probabilité humaine actuelle d'invasion d'une civilisation extraterrestre ». Une probabilité faible, de 0,028 % seulement.

Tenant compte du rythme de la diminution observée des invasions sur Terre depuis 50 ans, Alberto Caballero estime même que cette probabilité pourrait tomber à 0,0014 % d'ici à ce que l'humanité soit prête à se lancer dans un voyage interstellaire. C'est-à-dire, d'ici 260 ans !

Beaucoup d’hypothèses, peu de certitudes

Une probabilité extrêmement faible. Mais qui prend un autre sens lorsqu'on la met en regard des millions de planètes qui croisent dans la Voie lactée. Et même lorsqu'on l'applique au nombre de civilisations extraterrestres qui pourraient peupler notre Galaxie. Alberto Caballero a utilisé le nombre avancé par des chercheurs en 2012. Selon eux, il existerait jusqu'à 15.785 civilisations extraterrestres dans la Voie lactée.

Très peu de ces civilisations pourraient à la fois se montrer hostiles et avoir atteint le fameux niveau 1 de l'échelle de Kardachev. Un niveau qui leur autorise les voyages interstellaires. Même pas une - 0,22 pour être précis --, selon les estimations d'Alberto Caballero. Mais plus de quatre - 4,42 très exactement -- pourraient s'avérer à la fois hostiles et se trouver dans une situation technologique comparable à la nôtre.

Alors, devons-nous craindre une invasion extraterrestre ? Pas dans l'immédiat en tout cas, nous rassure le chercheur. Selon lui, nous pourrions avoir envoyé quelque chose comme 18.000 messages vers les étoiles pour que la probabilité pour que nous subissions l'attaque d'une civilisation alien resterait de l'ordre de celle de voir notre Terre heurtée par un astéroïde comme celui qui a mis fin au règne des dinosaures. Un événement qui ne se produit que tous les 100 millions d'années en moyenne.

Par ailleurs, force est de reconnaître que les travaux d'Alberto Caballero -- qui relève plus d'une expérience de pensée -- se concentrent sur une partie un peu trop réduite de l'histoire de l'humanité pour être réellement significative. Et qu'ils reposent sur de nombreuses hypothèses de développement des espèces. Ainsi que sur l'idée que les extraterrestres partageraient des valeurs similaires aux nôtres. Ce qui, bien sûr, pourrait ne pas du tout être le cas. Pour le pire... comme pour le meilleur !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !