Sciences

La Terre formée d'astéroïdes fondus

ActualitéClassé sous :Astronomie , La Terre , astéroïdes fondus

Une nouvelle recherche importante décrivant comment la Terre a été formée d'astéroïdes fondus il y a 4.5 milliards d'années est publiée dans l'édition du 16 Juin de Nature. L'article a été écrit par le Dr Richard Greenwood et le Dr Ian Franchi du PSSRI (Planetary and Space Sciences Research Institute) de l'Open University.

Vue d'artiste d'un astéroïde percutant la Terre

"Cette recherche est importante parce qu'elle démontre que les événements et processus sur les astéroïdes au cours de la naissance du Système solaire ont déterminé la composition actuelle de notre Terre", annonce le Dr Greenwood.

Juste après la formation de notre Système solaire il y a 4.5 milliards d'années, de petits corps planétaires se sont formés, avec un peu de fonte pour produire des roches volcaniques et apparentées. Les chercheurs de l'Open University ont analysé des météorites pour voir comment les processus sur des astéroïdes peuvent avoir contribué à la formation de la Terre.

Dans leur article "Des océans de magma répandus sur des corps d'astéroïdes dans le premier Système Solaire" les docteurs Greenwood et Franchi montrent que quelques astéroïdes ont connu la fonte à grande échelle, avec la formation d'océans profonds de magma. De tels astéroïdes fondus seraient devenus feuilletés avec de la roche plus légère se formant près de la surface, tandis que des roches plus denses étaient plus profondément à l'intérieur. Puisque les grands corps, comme la Terre, se sont développés par incorporation de beaucoup de tels corps plus petits, ces résultats importants apportent une nouvelle lumière sur les processus impliqués dans la construction de planètes.

Les chercheurs suggèrent que dans l'environnement chaotique et riche en impact du premier Système Solaire, des quantités significatives de couches extérieures de ces astéroïdes fondus auraient été enlevés avant de devenir une partie de la Terre en pleine croissance. Ce processus est une meilleure explication de la composition de la Terre que les théories précédentes qui faisaient appel à de grandes quantités d'éléments légers dans le coeur dense de la Terre, ou de matériels précurseurs inconnus. Les chercheurs de l'Open University désignent de récentes observations astronomiques qui montrent que ces processus sont aussi importants dans d'autres systèmes planétaires, comme ceux autour de l'étoile Beta Pictoris.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi